Archives pour la catégorie couture

Dernières cousettes ?…

Avant-hier, ma machine à coudre s’est bloquée. J’ai démonté la partie où ça coinçait (le logement de la cannette), mais je n’ai pas réussi à remettre les choses en route. Je ferai un autre essai…

Avant cet incident, j’ai tout de même pu coudre une jupe pour moi et un combishort pour ma fille. Les voici donc :

Cette jupe est le modèle « b » du livre Vêtements de tous les jours. Je l’ai déjà cousue, donc je savais qu’elle m’allait bien (en taille M).

J’ai retrouvé ce tissu en mettant de l’ordre dans mes laines (!) et je me suis dit qu’il fallait vraiment que je m’en fasse une jupe maintenant.

C’est un wax, mais avec des motifs d’inspiration chinoise (!!!). Un peu curieux, mais il me plaît beaucoup, notamment en raison de sa couleur indigo. Evidemment, je l’ai déniché à des puces de couturières.

Voici quelques-uns de ces motifs d’un peu plus près :

Et pour vous prouver que c’est bien du wax :

Quant au combishort de ma fille, j’ai utilisé le modèle « Summer romper for kids » de Purl Soho. Un chouette patron, que j’avais déjà utilisé lui aussi, mais ma fille ayant grandi, il a fallu refaire un combishort plus grand – elle aime beaucoup le porter !

Les explications sont en anglais, mais elles sont illustrées pas à pas, donc il n’y a aucun souci. Par contre, il taille un peu grand, donc pour ma fille de 7 ans, j’ai coupé le 6/7 ans et elle est vraiment à l’aise dedans ; il lui ira encore l’an prochain.

Je l’ai cousu en baptiste Liberty. Et cette fois, j’ai pris la peine de faire les biais dans le même tissu.

J’ai dû finir de coudre les bretelles à la main – que c’est long… – car c’est à ce moment-là que ma machine m’a lâchée !

Justine en Afrique

Il y a quelques jours la créatrice des patrons Ready to Sew a mis en ligne un patron de jupe gratuit : Justine.

Aussitôt téléchargé, aussitôt imprimé et, le week-end suivant, coupé et cousu. Il ne restait plus que les boutons, achetés et cousus hier soir – mais pourquoi les merceries n’ouvrent-elles pas le dimanche ? Les magasins de bricolage le font bien ! Je ne suis pas la seule à avoir des « urgences » couture le dimanche après-midi, non ?

Bref, il faut croire que c’était LA jupe que j’attendais. Je me précipite rarement sur un nouveau patron. D’ordinaire, je préfère voir d’abord ce que d’autres en ont fait, en ont pensé… J’hésite, je pèse le pour et le contre… Avant de me décider, ou pas !

Mais là, j’avais ce coupon – coupon est ici un euphémisme, j’en avais plus de 10 mètres ! – de tissu wax, acheté l’an dernier aux puces des couturières de mon village, qui attendait le modèle adéquat. Et c’était lui !

Je suis vraiment très contente de ma jupe. J’ai hésité à faire les poches, parce que je ne suis pas très « poches » (même si c’est bien utile), mais je ne le regrette pas, je trouve qu’elles sont tout à fait à leur place sur ce modèle et avec ce tissu.

J’adore ce patron. Il est simple, bien expliqué et le rendu est parfait. J’aimerais d’ailleurs beaucoup refaire cette jupe avec un autre tissu, histoire de voir ce que ça donne.

Vous pouvez retrouver le patron ici. C’était la première fois que je cousais un patron de cette créatrice, que j’avais déjà repérée depuis quelque temps. D’autres de ses modèles me font de l’oeil, comme le top Jily, que je trouve très classe.

Quant au tissu, c’est un authentique wax, que j’ai acheté à des puces de couturière en coupon entier, encore scellé par ses certificats :

J’en ai donc encore environ 8 mètres, de quoi faire bien d’autres choses avec. J’aimerais bien me faire une veste estivale, par exemple la veste Nénuphar de Deer and Doe – ça ferait un mix africano-japonais original. Qu’en pensez-vous ?

Rétro ?

Consignes de la maîtresse pour le spectacle de fin d’année :

Bonjour, pour le spectacle de musique, nous souhaiterions que les enfants soient habillés et coiffés façon « photo de famille des années 60 » ou façon « Guerre des boutons »…

Autant dire que j’ai pris cela comme un défi qui m’était lancé !

Me voici donc partie à fouiller dans mon stock de tissus et de patrons…

Résultat, une jupe à plis et un chemisier en broderie anglaise.

Pour la jupe, j’ai repris le tuto concocté par Louandjo, auquel j’ai apporté juste quelques petites modifications : deux plis (un de chaque côté) au lieu d’un et surtout une ceinture plus large que sur les indications. D’ailleurs, je pense qu’il y a une erreur à ce sujet, car sur le premier schéma, la ceinture doit mesurer 4.5 cm, mais il est dit de couper une ceinture de 5 cm, sachant qu’elle doit ensuite être pliée en deux… J’ai donc coupé une ceinture de 9 cm, et ça marche très bien.

J’ai utilisé un vichy à fraises, que j’avais acheté initialement pour faire un tablier pour ma fille…

Pour le chemisier, j’ai suivi le patron d’une chemise pour garçon que j’avais déjà faite pour mon fils (dans la même taille, donc le patron était déjà reproduit !), le modèle a du livre japonais Boys & Girls, et là aussi, j’ai fait quelques modifications:

– j’ai arrondi le devant du col, pour faire plus féminin

– j’ai supprimé l’empiècement dos, pour faire le dos d’un seul morceau

– j’ai bien sûr déplacé les boutonnières pour les faire sur le côté droit

– j’ai raccourci les manches de 7 cm

Dans une jolie broderie anglaise, c’est un chemisier simple, mais mignon.

Alors, qu’en pensez-vous ? Avec des couettes et des socquettes blanches, je suis dans le thème, non ?

Bientôt l’hibernation ?

C’est à se demander si je ne serais pas en train de préparer notre hibernation. Ne voilà-t-il pas que mes dernières coutures sont des pyjamas pour mes enfants. Après ma chemise de nuit, on pourrait avoir l’impression que je nous prépare un long hiver sous la couette…

Le pyjama de la puce est tout mignon, avec ses petits pandas qui dorment ou qui vous saluent:

Pour le bas, j’ai utilisé le patron de leggings de Petit citron, dont j’ai juste élargi les jambes, afin que le bord côte du bas vienne resserrer un peu à la cheville.

Et pour le haut, j’ai pris un modèle Ottobre : magazine 6/2013, numéro 34, « Mr. Bear ».

Pour le grand frère, des petits robots bleus sur fond gris :

Même patron utilisé pour le bas, avec les mêmes modifications.

Et pour le haut, aussi un patron Ottobre, du même magazine, mais le numéro 39, « Autumn stripes », avec des emmanchures raglan.

Pendant que je cousais ces pyjamas, je voyais qu’ils faisaient très envie à mon petit neveu, en vacances chez nous. Alors quand je lui ai proposé de lui en coudre un aussi, un grand sourire a éclairé son visage (et moi, je n’ai pas pu résister).

Il a eu droit à des dinosaures :

Comme il commençait à faire sombre (merci l’heure d’hiver !), la photo n’est pas terrible…

En ce qui concerne les tissus et les bord côtes, ils viennent tous de tissus.net. Je trouve qu’ils ont des jersey sympas et à des prix raisonnables. Seul celui des robots avait une lisière imprimée.

Bonne nuit à tous !

Robe en jean

J’ai cousu une nouvelle robe pour ma puce :

Une robe en jean, avec de la dentelle et du biais rouge.

J’ai utilisé le modèle « r » (Robe à empiècement croisé) du livre Little girl (Yoshiko Tsukiori, Hachette, Mes carnets de couture, 2012).

J’ai déjà fait ce modèle plusieurs fois et j’aime beaucoup cet empiècement croisé.

Comme mon coupon de tissu était trop court en hauteur et que je ne pouvais pas faire les dos d’une seule pièce, j’ai coupé le dos au même niveau que le devant. Il a donc fallu que je modifie l’ordre du montage des pièces, mais cela m’a permis de mettre un passepoil au niveau de la taille, histoire d’ajouter encore une petite touche de rouge…

(la fermeture éclair dans le dos est rouge aussi, évidemment !)

Ce modèle est assez ample en largeur et comme ma puce est menue, je suis restée sur la taille 100 (déjà coupée sur le papier) et j’ai juste allongé la jupe. Je n’ai pas réussi à faire de photos portées pour l’instant (bien que la robe lui plaise beaucoup), mais je peux vous assurer que c’est pile poil la bonne taille pour son 6 ans taille de guêpe !

J’ai réalisé le passepoil moi-même. Ma mercière n’en avait pas de la bonne couleur, mais elle avait de la cordelette, alors j’ai tenté le coup. Franchement, ce n’était pas compliqué ; la prochaine fois, je n’hésiterai pas.

Les vacances viennent à peine de commencer pour moi, j’ai donc encore le temps de faire quelques travaux de couture…

Tartanesque

Voici ma nouvelle chemise, idéale pour l’automne qui arrive :

Je dois avouer que je suis plutôt contente de moi et je sens qu’elle va devenir une de mes chemises préférées…

J’ai utilisé le modèle de chemisier à plastron du livre « Vêtements en lin et coton. La couture nature » de Kyoko Sakauchi (éditions de saxe).

J’ai allongé les manches (de 20 cm) pour avoir des manches longues et du coup fait les poignets un peu plus étroits. J’ai aussi agrandi les emmanchures, car elles étaient trop serrées. J’ai déjà fait ce modèle auparavant, donc j’avais déjà validé ces modifications. Mais c’est la première fois que je le fais avec un tissu différent pour le plastron (ainsi que le col et les poignets). Et ça me plaît beaucoup !

Pour les tissus, l’écossais vient de puces des couturières (un grand coupon que j’ai déniché à un prix dérisoire) ; pour le blanc, je ne sais plus.

Et j’adore les boutons, trouvés eux aussi à des puces de couturières :

J’espère que vous les voyez assez bien. Sur cette photo, on voit aussi que le tissu blanc est un peu transparent. J’aurais sans doute dû le doubler. Tanpis, je porterai ce chemisier avec un tee-shirt dessous…

Il manque une chose, vous ne trouvez pas ? Ben si, maintenant, il me faut un gilet rouge pour porter avec !

On se prépare…

Que coud-on à quelques jours de la rentrée ? Des trousses !

C’est pas très original, mais c’est bien pratique !

En voilà donc trois, deux pour ma fille, une pour mon fils. Ils ont choisi les tissus dans mon stock. L’extérieur est en coton enduit ou simili cuir et l’intérieur en coton.

Voici les trousses pour ma fille :

Et celle pour mon fils :

J’ai repris un tutoriel déjà utilisé plein de fois, mais un peu modifié (les trousses sont notamment un peu plus grandes), celui des Lubies de Louise.

Et comme il me restait du tissu (et un peu de temps), je me suis fait une trousse de toilette, avec les mêmes tissus qu’une des trousses de ma fille :

J’ai repris le même principe, mais en coupant le tissu en trapèze, la base la plus étroite étant du côté des fermetures éclair.