Archives du mot-clé fille

C’est l’été !

A l’Atelier des Glénettes, c’est officiel, c’est l’été !

Ca se voit, non ?

Pour l’occasion, quoi de mieux qu’un nouvel ensemble estival, cousu et tricoté par maman ?

Pour le haut, j’ai repris mon modèle « Un bain de soleil », sorti il y a trois ans, en version top (il existe aussi en version robe). Celui que j’avais fait à ma fille à l’époque est trop petit, mais elle l’aime beaucoup. Alors, j’ai décidé de lui en refaire un.

Il est tricoté en Natura Just Cotton de DMC pour la couleur principale et en Safran de Drops pour le coloris contrastant.

C’est vraiment un top simple et rapide à faire. Quelques jours et le tour est joué ! De quoi donner envie de le tricoter dans plein de couleurs…

Pour le short, j’ai utilisé un modèle Ottobre (n° 34, « Carrousel », magazine printemps 2016). Ce modèle est proposé dans un tissu en velours, mais il est tout à fait faisable en coton. J’ai raccourci les jambes de 4 cm et n’ai pas fait les revers. Il est simple à faire, mais il a quand même tous les détails d’un « vrai » short : poches, fausse braguette, dos en deux parties. J’ai prévu d’en faire d’autres exemplaires, dans d’autres restes de tissu. Comme il ne faut pas beaucoup de métrage (surtout en 128 !), c’est en effet un patron qui permet d’utiliser des restes.

Les deux vont bien ensemble, non ?

Passez un bel été !

Jupe qui tourne

Je cherchais justement un modèle de jupe à faire pour ma fille, quand est sorti le patron de la jupe Cindy mini, chez IAM Patterns.

J’ai voulu essayer ce modèle de jupe patineuse et ai retrouvé dans mon stock ce tissu plein de peps choisi par ma fille lors de puces de couturières.

Le verdict : elle tourne vraiment ! C’est l’essentiel, non ?

Sinon, elle est très facile à coudre, je n’ai rencontré aucune difficulté dans le montage ou les explications. J’aime bien les deux grandes poches sur les côtés. Elles ne se voient presque pas, mais elles sont bien pratiques. Ma fille aussi les adore !

Le modèle est prévu avec une fermeture invisible, mais j’ai fait ma rebelle et j’ai mis une fermeture TRES visible. Pour le plus grand plaisir de ma fille.

J’ai coupé une taille 8  ans, sachant qu’elle est assez fine. A l’essayage, la ceinture me paraissait parfaitement ajustée, mais une fois la jupe finie, c’était trop lâche. J’ai donc décousu en partie la ceinture pour y glisser un élastique. En fait, le modèle prévoit une ceinture ajustable avec élastique à boutonnières (comme les pantalons du commerce) et je trouve ça vraiment sympa d’y avoir pensé – mais je n’ai pas eu envie de tout défaire pour reprendre à cette étape. Je tenterai peut-être de lui faire la taille 10 ans la prochaine fois avec cette ceinture ajustable. Reste à décider du tissu…

Un petit jogging ?

Il paraît qu’il n’y a jamais eu autant de gens faisant du jogging que maintenant…

Ce n’est toutefois pas pour cette raison que j’ai cousu un (nouveau) jogging à ma fille. Mais le succès des sweats précédents et du pantalon de jogging aidant, ayant qui plus est retrouvé ces tissus sweats achetés auparavant, sur lesquels elle a craqué, me voilà repartie à coudre un jogging !

Pour cette catégorie de vêtements, le magazine Ottobre est un bon atout. Même si le numéro en question date de l’automne 2015 !

Pour le pantalon, j’ai repris le modèle utilisé précédemment (35 Juggler), dans la même taille et avec la même modification, c’est à dire un simple élastique à la taille.

Pour le haut, j’ai puisé dans le même numéro d’Ottobre et choisi le sweat… Je voulais essayer autre chose que le sweat Jasmin déjà fait deux fois, même s’il est très sympa.

Ce nouveau modèle (30 Rosy Grey) est tout aussi sympa, avec ses manches raglan, surtout si on associe deux tissus différents comme je l’ai fait et comme le propose le modèle.

A vrai dire, j’ai fait le calcul que si j’utilisais un autre tissu pour les manches que pour le corps, j’aurais assez pour faire le pantalon assorti. Bien joué !

Et pour que le tout soit bien coordonné, les dessous de poche du pantalon sont taillés dans le même tissu que les manches du haut. Si c’est pas chic !

Voilà ma fille pourvue d’un nouveau jogging, parfait pour cocooner à la maison…

Sweet sweats

Lorsque j’ai cousu le premier sweat Jasmin pour ma fille, j’avais bien dit que ce ne serait pas le dernier !

Eh bien, je n’ai pas attendu longtemps pour lui en coudre un deuxième – elle était plus que d’accord -, pour m’en coudre un à moi aussi et pour en faire un autre (pas du même modèle, évidemment) pour mon mari.

Voici donc, pour commencer, le 2e Jasmin pour ma fille :

Il est fait dans un tissu sweat avec un très bel imprimé pissenlits et un revers d’une douceur incroyable. Un vrai doudou. Je suis presque jalouse…

Comme il me restait du tissu, je lui ai cousu un pantalon de jogging assorti :

Le patron vient du magazine Ottobre (automne 2015). J’ai fait les fonds de poche dans le même tissu que le reste du pantalon et les dessus de poche dans le même bord côte que les bracelets de cheville. Je n’ai pas mis de cordon à la taille, mais juste un élastique inséré dans la ceinture.

Et maintenant, elle a un beau jogging, très agréable à porter – au point qu’elle a voulu dormir avec !

Le mien est cousu dans un jersey matelassé, couleur taupe, de France Duval Stalla, très agréable à travailler et à porter.

Comme pour la version enfant, je n’ai rien à redire au modèle, la version adulte du sweat Jasmin, qui se coud sans aucune difficulté. Je pense toutefois qu’une bordure d’encolure un peu plus large aurait été mieux.

Pour mon mari, j’ai voulu essayer le Décontracté des BG. Un modèle qui s’approche pas mal des deux Jasmins ci-dessus.

En ouvrant la pochette (très sympa au passage), je me suis aperçue que le modèle était « ajusté ». Comme ce n’est pas le genre de la maison, j’ai simplement tracé une ligne sur les côtés du corps, afin d’avoir une coupe plus droite.

Autre modification apportée au modèle : du bord côte aux poignets et en bas du corps. J’ai donc coupé les pièces sans les marges d’ourlet.

Autrement, aucun souci là non plus, tout s’est très bien passé !

Pour le tissu, j’avais ce beau sweat « narval » (acheté chez Ikatee, je crois), que je destinais à mon fils, lequel n’en a pas voulu. Tant pis pour lui ! Mon mari a essayé son sweat et il en est ravi.

Tous les bords côtes présentés ci-dessus ont été achetés chez Rascol.

La plupart de ces vêtements ont été cousus avant le confinement (mais le temps de prendre des photos, etc…). J’aurais finalement pu nommer ce billet « Home sweat home »…

Dans la situation actuelle, restez chez vous et profitez-en pour coudre et tricoter. Une garde-robe faite maison pour toute la famille, voilà de quoi occuper sainement vos mains et votre esprit !

Sweat etc.

Pendant ces vacances scolaires, j’ai décidé de tenter une nouvelle organisation niveau couture. Tous les jours, ou presque, en fin d’après-midi, je m’y mets. Je profite qu’il n’y ait pas les transports à faire en tous sens pour les activités extra-scolaires de l’un et de l’autre… Et je me suis installée dans le séjour, pour être avec le reste de la famille.

J’ai inauguré cette nouvelle organisation avec la couture d’un sweat Jasmin pour ma fille :

J’avais déjà acheté le patron il y a un certain temps et j’ai profité des soldes sur le site d’Ikatee pour acheter ce beau tissu sweat matelassé – j’aurais dû en prendre aussi pour moi, il a l’air vraiment agréable à porter. Ma fille en tout cas est ravie :

Le sweat a l’air un peu ample sur elle. J’ai fait du 9 ans, alors qu’elle ne les a pas encore, mais je me dis qu’il lui ira encore à l’automne prochain.

Au sujet du patron, je n’ai rien à redire. Il est très clair, simple et rapide à réaliser et résultat est très sympa. Je prévois d’ailleurs d’en faire d’autres (dès que j’aurai reçu ma commande de bords-côtes…) et pourquoi pas pour moi aussi. Le patron existe en effet aussi en version femme.

Ma fille n’a pas voulu les volants sur le haut des emmanchures. Étant donné que le tissu est assez épais, je pense qu’elle a fait le bon choix. Ce sera peut-être pour le prochain…

Comme il me restait du tissu, j’en ai profité pour faire une jupe. Très simple : avec du bord-côte pour la ceinture (et un élastique à l’intérieur) et une poche devant.

Dans la foulée, j’ai aussi réalisé une seconde jupe, cette fois en velours avec un élastique large cousu directement sur le tissu de la jupe. Encore plus simple ! Mais efficace :

Et voici la miss pourvue de deux jupes et d’un sweat en à peine deux soirées de couture !

Beaucoup

A l’automne dernier, je vous avais annoncé une série de modèles de chaussettes qui devait constituer un ebook de 6 modèles au final.

Les choses ont finalement pris plus de temps et seulement 2 modèles ont été publiés jusque-là, mais les 6 modèles sortiront bien les uns après les autres.

Voici donc le troisième : BEAUCOUP

Il s’agit de chaussettes à rayures, avec orteils, talons et bordure contrastante, ainsi qu’un motif de coeur sur l’extérieur de la cheville.

Il vous faut donc 3 couleurs de fil fingering à chaussettes pour les tricoter.

J’ai utilisé le fil Chaussettes fing de (Vi)laines dans les coloris « Le lait sur les lèvres » (blanc), « Contempler les nuages » (bleu) et « Gentil coquelicot nouveau » (rouge).

Les tailles vont du 2XS au XL pour la largeur du pied et du 25 au 45 pour la pointure. Il permet donc de faire des chaussettes pour enfant et pour adulte.Et vous pouvez même utiliser ce modèle et en faire des chaussettes plus masculines en ne faisant pas le coeur.

Elles se tricotent des orteils vers la cheville, avec un talon après coup. Il est possible de faire le motif de coeur soit en intarsia, soit en rebrodant le motif une fois les chaussettes finies. Toutes les techniques sont expliquées et des liens vers des vidéo sont fournis. Il n’y a donc aucune difficulté et ces chaussettes sont accessibles mêmes aux débutants.

Comme c’est mon 100e modèle publié sur Ravelry – mais oui, incroyable, non ? -, pour vous remercier de votre soutien pendant ces dernières années, j’ai décidé de vous offrir 25% de réduction sur tous mes modèles. Il suffit d’appliquer le code « 100patterns » sur Ravelry. Il est valable jusqu’au 16 février.

Le modèle des chaussettes Beaucoup.

Tous mes modèles sur Ravelry.

Accrochons des guirlandes !

Ce blog n’est pas totalement à jour, mais voici mon dernier modèle, paru aujourd’hui sur Ravelry :

Guirlande (girls)

Guirlande est un joli pull féminin. Son empiècement rond est souligné d’une délicate guirlande formée de nopes et de festons en jersey envers.

Il se tricote de haut en bas, en rond et sans couture.

Guirlande est disponible en tailles 2-4-6-8-10-12 ans.

Il vous faudra 450 (500/600/675/750/850) mètres de fil DK. J’ai utilisé le fil Chamaille de Le Chat qui tricote (en coloris « rose de mai »), un fil qui malheureusement ne se fait plus…

Ce modèle a mûri dans ma tête depuis le printemps. J’avais une idée bien précise du résultat que je voulais obtenir et ce qui est formidable, c’est que ce pull est comme je l’avais imaginé ! J’en suis ravie et, cerise sur le gâteau, ma fille adore le porter !

La version adulte est en préparation…

En attendant, le patron pour enfant est à -20% jusqu’au 25 décembre !

Ressac top

Et voici mon tout dernier modèle :

Ressac top !

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un top court et à manches courtes. Il se tricote de haut en bas, sans couture. Des tours en jersey envers et en couleur contrastante viennent rythmer ce petit top, dont la bordure du bas est ornée de froufrous.

Il est disponible en tailles enfant et adulte : 2/4/6/8/10/12 ans pour les tailles enfant, et XS/S/SM/M/ML/L/XL/2XL/3XL pour les tailles adulte.

Il se porte avec une aisance positive d’environ 5 cm pour les tailles enfant et 6-7 cm pour les tailles adultes.

Il peut se porter aussi bien en petit pull d’été, sur une robe par exemple, qu’à la mi-saison, sur une chemise ou un tee-shirt à manches longues. Ou les deux !

J’ai fait le mien en (Vi)laines Champêtres, un nouveau fil sorti au début de l’été, juste au moment où je me demandais quel fil utiliser pour ma nouvelle idée de modèle… C’est un fil composé d’alpaga, de soie et de lin, ce qui le rend à la fois léger, doux, souple et très agréable à porter. J’ai choisi les coloris « Le smoothie de Princess Peach » en couleur principale et « Le plein de vitamines » pour les rayures contrastantes.

Celui de ma fille est en (Vi)laines aussi, mais en fil Chaussettes. Et les couleurs sont « Dessiner des aurores boréales » et « Pendant les vendanges ». Je trouve que ces deux couleurs rendent super bien ensemble et je suis vraiment contente de l’association que Marion m’a proposée.

C’est un top très facile et rapide à tricoter. Il n’y a que des mailles en jersey endroit ou envers et des augmentations. Je me suis beaucoup amusée à créer ces deux prototypes – et d’ailleurs, j’en ai un troisième qui est presque fini…

Si vous trouvez qu’il a un petit air de ressemblance avec le châle Ressac sorti au début de l’été, c’est normal. En fait, c’est en posant le châle que j’étais en train de faire sur moi, en dessous de mon cou, pour évaluer sa profondeur et voir le rendu, que je me suis dit que ça ferait aussi un top très sympa. Il a fallu que je me retienne très fort de ne pas le mettre aussitôt sur mes aiguilles !

Vous pouvez retrouver le Ressac top sur Ravelry dès aujourd’hui. Les tailles enfant et adulte sont dans le même modèle. Et il y a 20% de réduction jusqu’au 24 octobre !

Frivolité

Si vous avez une petite ou une jeune fille dans votre entourage, n’hésitez pas à leur faire ce modèle, elles vont l’adorer :

Un petit gilet court, un peu plus long dans le dos que devant, avec des raglans ajourés et des froufrous en bas du corps et des manches. Que faut-il de plus pour rendre une fille heureuse ?

Tricotez-le dans une jolie laine, bien colorée, et le tour sera joué !

En plus, il ne vous en faudra pas beaucoup. Un écheveau m’a amplement suffi pour celui que j’ai tricoté à ma fille (en taille 8 ans).

Les tailles vont du 2 au 14 ans, et en fonction de la taille, il vous faudra 300 à 550 mètres de laine fingering. J’ai utilisé la Féline de Le Chat qui tricote, dans le coloris « Coquelicot », un joli rouge orangé, très lumineux.

Ce gilet se tricote aux aig. 2.5 et 3 mm. Il se tricote très facilement, de haut en bas et sans couture. Quelques rangs raccourcis dans le dos le rendent un peu plus long que le devant, ce qui donne un joli arrondi à ce gilet.

J’ai réalisé ce projet au début de l’été, pour que ma fille le porte comme un petit gilet d’été. Cependant, avec les températures qui commencent à baisser, elle va continuer à le porter encore, par-dessus un chemisier ou un tee-shirt à manches longues. C’est un modèle multi-saisons !

Vous pouvez le retrouver sur Ravelry, avec 20% de réduction jusqu’au 21 septembre !

En pointillés

Non, je ne parle pas de ma façon d’alimenter ce blog…

En pointillés est le nom du dernier modèle que j’ai publié, ou plutôt des derniers modèles, car ils sont deux, une version enfant et une version adulte.

Il s’agit d’un gilet, dont les devants et le dos sont en dentelle. Une dentelle tout simple, juste faite de jetés et de diminutions, qui crée des lignes de trou-trous. Les lignes du devant viennent peu à peu se répandre dans le dos et forment ainsi un dos très graphique, j’ai envie de dire « spectaculaire », mais je suis modeste !

Je l’ai d’abord créé et tricoté pour ma fille et, une fois fini, j’ai eu envie de m’en faire un aussi. Mes testeuses, qui avaient elles aussi très envie d’une version adulte, m’y ont encouragée et je ne regrette absolument pas. J’adore mon gilet ! Il est très agréable à faire et à porter.

Ma fille aussi l’adore !

En pointillés se tricote de haut en bas, en commençant par l’encolure, avec des emmanchures raglan. Il ne nécessite aucune couture.

J’ai tricoté le sien en Muskat de Drops, un fil 100% coton, que j’ai tricoté aux aiguilles 3 et 3.5 mm.

J’ai fait le mien dans un fil qui n’existe plus, la Glycina de la Filature du Valgaudemar. Cette filature, installée dans les Alpes, a malheureusement fermé cet été. Ce fil est un mélange de coton et de bambou, très agréable à tricoter et très doux.

Je vous propose ces deux modèles dans un large choix de tailles.

Pour les tailles enfants, cela va du 6 mois au 12 ans. Et pour les tailles adultes, du XS au XXL.

Pour le tricoter, il vous faut un fil Sport ou DK. J’ai fait mes deux prototypes en coton, mais on peut aussi le tricoter en laine ou autre. D’ailleurs, je m’en suis commencé un autre en mérinos, qui sera parfait pour l’automne. Je vous en parlerai plus quand il sera fini…

Pour la version enfant, le modèle est proposé avec des manches courtes ou longues.

Pour la version adulte, vous avez aussi le choix avec des manches trois-quarts, comme celui que j’ai réalisé pour moi.

Pour fêter la sortie de ces modèles et aussi parce que c’est mon anniversaire, non seulement ces deux gilets, mais aussi tous mes modèles auto-publiés sont à -25 % sur Ravelry jusqu’à dimanche soir.

Pour le gilet fille :

Pour le gilet femme :

Pour retrouver tous mes modèles : c’est ici !