Archives du mot-clé été

In the mood for summer

Etes-vous d’humeur estivale ? Sentez-vous monter cette envie d’été ?

C’est en pensant à l’été qui allait venir – mais aussi à un film que j’adore – que j’ai créé ce modèle estival.

Tout est parti du fil : la Champêtre fing de (Vi)laines, en coloris « La ceinture de Wangari ». J’ai déjà tricoté ce fil l’été dernier, pour mon prototype du Ressac top. Il est composé de 50% d’alpaga, de 25% de soie et de 25% de lin. Une association qui peut laisser perplexe sur le papier, mais qui est tout simplement géniale. C’est un régal à tricoter et encore plus à porter. La soie et le lin en font un fil idéal pour l’été, léger et fin, tandis que l’alpaga lui apporte de la douceur. De quoi le porter directement sur la peau pour une sensation très agréable.

La couleur quant à elle, est superbe. Vous savez déjà à quel point j’aime les couleurs de Marion. La ceinture de Wangari est un vert lumineux, ni trop clair, ni trop foncé, avec de très légères nuances. Il s’accorde à merveille avec la Champêtre.

Concernant le modèle, il est simple à tricoter, mais des petits détails viennent l’agrémenter. Il se tricote de haut en bas, d’abord en aller-retour pour former l’ouverture de l’encolure, puis en rond. Le bas du corps et des manches courtes sont ornés d’une dentelle tout simple, puis d’une bordure en icord. L’encolure et le bord de l’ouverture sont enfin finis avec un icord, qui permet aussi de créer 3 boutonnières.

Pour les tailles, il y en a 9, du XS au 3XL. Ce top se porte avec une aisance négative, il faut donc choisir une taille avec un tour de poitrine inférieur au vôtre (le tableau des mesures vous aidera à trouver la bonne taille).

Il se tricote en fil fingering. Je vous conseillerais soit le fil que j’ai utilisé, soit un fil qui contient au moins en partie du lin et/ou de la soie, pour un joli drapé et qu’il soit agréable à porter l’été.

En fonction de la taille, il vous en faudra entre 650 et 1200 mètres. Il vous faudra aussi 3 boutons et des aiguilles circulaires de 3 mm.

Pour célébrer la sortie de ce modèle (et l’arrivée de l’été !), je vous offre 25% de réduction sur ce modèle et mes autres modèles estivaux jusqu’au 21 juin.

Pour acheter ce modèle :

Pour retrouver la sélection des modèles estivaux, c’est ici.

J’ai hâte que les températures remontent pour le mettre vraiment !

Avez-vous reconnu quel film m’a inspirée ?

 

C’est l’été !

A l’Atelier des Glénettes, c’est officiel, c’est l’été !

Ca se voit, non ?

Pour l’occasion, quoi de mieux qu’un nouvel ensemble estival, cousu et tricoté par maman ?

Pour le haut, j’ai repris mon modèle « Un bain de soleil », sorti il y a trois ans, en version top (il existe aussi en version robe). Celui que j’avais fait à ma fille à l’époque est trop petit, mais elle l’aime beaucoup. Alors, j’ai décidé de lui en refaire un.

Il est tricoté en Natura Just Cotton de DMC pour la couleur principale et en Safran de Drops pour le coloris contrastant.

C’est vraiment un top simple et rapide à faire. Quelques jours et le tour est joué ! De quoi donner envie de le tricoter dans plein de couleurs…

Pour le short, j’ai utilisé un modèle Ottobre (n° 34, « Carrousel », magazine printemps 2016). Ce modèle est proposé dans un tissu en velours, mais il est tout à fait faisable en coton. J’ai raccourci les jambes de 4 cm et n’ai pas fait les revers. Il est simple à faire, mais il a quand même tous les détails d’un « vrai » short : poches, fausse braguette, dos en deux parties. J’ai prévu d’en faire d’autres exemplaires, dans d’autres restes de tissu. Comme il ne faut pas beaucoup de métrage (surtout en 128 !), c’est en effet un patron qui permet d’utiliser des restes.

Les deux vont bien ensemble, non ?

Passez un bel été !

Blouse estivale

Je me suis cousu une nouvelle blouse :

Pour la réaliser, j’ai utilisé un patron perso. Il s’agit d’une vieille blouse du commerce, dans laquelle j’étais à l’aise et que j’aimais beaucoup porter, mais qui a fini par s’user. Comme elle avait l’air assez simple  – et en tissu blanc uni – je l’ai entièrement décousue et m’en sers comme patron. Je l’ai déjà réalisée 4 ou 5 fois auparavant, chaque fois dans des tissus de styles différents.

J’avais ce tissu depuis longtemps dans mon stock ; il était temps que je me décide à en faire quelque chose. C’est une popeline légère, avec un aspect légèrement soyeux. Elle est pleine de peps et je me dis qu’elle fera peut-être venir le soleil…

Quant au modèle, il s’agit d’une blouse à manches raglan. Il n’y a donc que 3 pièces à poser sur le tissu et à découper : le dos, le devant et les manches. Je couds un petit biais taillé dans le même tissu sur la fente du devant. Pour l’encolure, je couds également un biais dans le même tissu, que je replie vers l’intérieur pour faire la coulisse.

Et pour le ruban à nouer, d’ordinaire j’en prépare un dans le même tissu ou bien j’utilise un ruban du commerce. Cette fois-ci, j’ai innové en faisant une chaînette dans un fil de coton assorti (en Safran de Drops) et en y accrochant deux glands.

C’est très simple à faire : un bout de carton, du fil, des ciseaux et voilà !

Et vous, qu’avez-vous cousu de beau ces temps-ci ?

Détente

Un titre qui convient bien à ce début de vacances…

Mais c’est aussi le nom de mon nouveau modèle. Un modèle que, j’espère, vous aurez plaisir à tricoter pendant ces vacances !

Détente est un pull léger pour l’été, à porter lors des fraîches soirées ou lors d’une journée venteuse en bord de mer.

Il est tricoté dans un mélange laine-coton qui le rend léger et très confortable. J’ai utilisé le fil Relax de (Vi)laines, un fil fingering 50% laine 50% coton. Il est doux et très agréable à tricoter – et à porter !

Bien sûr, vous pouvez aussi réaliser ce pull en laine et le porter à l’automne ou au printemps.

Son petit col en V permet d’avoir une encolure dégagée et apporte une petite touche « polo » à ce pull.

Il se tricote de haut en bas, sans couture. En jersey sur le haut du corps et sur les manches, en dentelle sous la poitrine. C’est une dentelle très simple et facile, qui monte rapidement.

Le modèle est disponible en deux versions : manches longues ou courtes. J’ai réalisé la version manches longues, mais mes testeuses ont choisi les manches courtes. Vous pouvez retrouver leurs projets sur Ravelry.

Ce pull se tricote aux aiguilles 3 mm (et 2.5 mm pour l’encolure et les poignets).

Il est disponible dans les tailles XS (S/M/L/XL/2XL/3XL).

Pour le réaliser, il vous faudra 1050 (1100/1150/1200/1250/1300/1400) mètres de fil fingering pour la version manches longues et 700 (750/800/850/900/975/1050) mètres pour la version manches courtes.

Je vous offre 20% de réduction sur ce modèle jusqu’au 31 juillet ! 

A très bientôt pour un nouveau modèle…

 

Dernières cousettes ?…

Avant-hier, ma machine à coudre s’est bloquée. J’ai démonté la partie où ça coinçait (le logement de la cannette), mais je n’ai pas réussi à remettre les choses en route. Je ferai un autre essai…

Avant cet incident, j’ai tout de même pu coudre une jupe pour moi et un combishort pour ma fille. Les voici donc :

Cette jupe est le modèle « b » du livre Vêtements de tous les jours. Je l’ai déjà cousue, donc je savais qu’elle m’allait bien (en taille M).

J’ai retrouvé ce tissu en mettant de l’ordre dans mes laines (!) et je me suis dit qu’il fallait vraiment que je m’en fasse une jupe maintenant.

C’est un wax, mais avec des motifs d’inspiration chinoise (!!!). Un peu curieux, mais il me plaît beaucoup, notamment en raison de sa couleur indigo. Evidemment, je l’ai déniché à des puces de couturières.

Voici quelques-uns de ces motifs d’un peu plus près :

Et pour vous prouver que c’est bien du wax :

Quant au combishort de ma fille, j’ai utilisé le modèle « Summer romper for kids » de Purl Soho. Un chouette patron, que j’avais déjà utilisé lui aussi, mais ma fille ayant grandi, il a fallu refaire un combishort plus grand – elle aime beaucoup le porter !

Les explications sont en anglais, mais elles sont illustrées pas à pas, donc il n’y a aucun souci. Par contre, il taille un peu grand, donc pour ma fille de 7 ans, j’ai coupé le 6/7 ans et elle est vraiment à l’aise dedans ; il lui ira encore l’an prochain.

Je l’ai cousu en baptiste Liberty. Et cette fois, j’ai pris la peine de faire les biais dans le même tissu.

J’ai dû finir de coudre les bretelles à la main – que c’est long… – car c’est à ce moment-là que ma machine m’a lâchée !