Archives du mot-clé femme

Sweet sweats

Lorsque j’ai cousu le premier sweat Jasmin pour ma fille, j’avais bien dit que ce ne serait pas le dernier !

Eh bien, je n’ai pas attendu longtemps pour lui en coudre un deuxième – elle était plus que d’accord -, pour m’en coudre un à moi aussi et pour en faire un autre (pas du même modèle, évidemment) pour mon mari.

Voici donc, pour commencer, le 2e Jasmin pour ma fille :

Il est fait dans un tissu sweat avec un très bel imprimé pissenlits et un revers d’une douceur incroyable. Un vrai doudou. Je suis presque jalouse…

Comme il me restait du tissu, je lui ai cousu un pantalon de jogging assorti :

Le patron vient du magazine Ottobre (automne 2015). J’ai fait les fonds de poche dans le même tissu que le reste du pantalon et les dessus de poche dans le même bord côte que les bracelets de cheville. Je n’ai pas mis de cordon à la taille, mais juste un élastique inséré dans la ceinture.

Et maintenant, elle a un beau jogging, très agréable à porter – au point qu’elle a voulu dormir avec !

Le mien est cousu dans un jersey matelassé, couleur taupe, de France Duval Stalla, très agréable à travailler et à porter.

Comme pour la version enfant, je n’ai rien à redire au modèle, la version adulte du sweat Jasmin, qui se coud sans aucune difficulté. Je pense toutefois qu’une bordure d’encolure un peu plus large aurait été mieux.

Pour mon mari, j’ai voulu essayer le Décontracté des BG. Un modèle qui s’approche pas mal des deux Jasmins ci-dessus.

En ouvrant la pochette (très sympa au passage), je me suis aperçue que le modèle était « ajusté ». Comme ce n’est pas le genre de la maison, j’ai simplement tracé une ligne sur les côtés du corps, afin d’avoir une coupe plus droite.

Autre modification apportée au modèle : du bord côte aux poignets et en bas du corps. J’ai donc coupé des pièces sans les marges d’ourlet.

Autrement, aucun souci là non plus, tout s’est très bien passé !

Pour le tissu, j’avais ce beau sweat « narval » (acheté chez Ikatee, je crois), que je destinais à mon fils, lequel n’en a pas voulu. Tant pis pour lui ! Mon mari a essayé son sweat et il en est ravi.

Tous les bords côtes présentés ci-dessus ont été achetés chez Rascol.

La plupart de ces vêtements ont été cousus avant le confinement (mais le temps de prendre des photos, etc…). J’aurais finalement pu nommer ce billet « Home sweat home »…

Dans la situation actuelle, restez chez vous et profitez-en pour coudre et tricoter. Une garde-robe faite maison pour toute la famille, voilà de quoi occuper sainement vos mains et votre esprit !

Ida la belle

J’ai continué avec les patrons Ikatee en me cousant une blouse Ida.

Ce modèle m’a plu dès sa sortie et je l’ai tout de suite imaginé dans un tissu à carreaux, façon écossais.

Evidemment, c’est plus long et plus compliqué à coudre qu’un sweat, mais le résultat en vaut la peine. Je l’ai réalisée en plusieurs étapes, car rien que l’assemblage et la découpe du patron (51 pages en pdf !) prend déjà un certain temps…

Si l’on suit minutieusement les explications, il n’y a pas de souci. Pour moi, les différentes pièces se sont parfaitement assemblées et je n’ai eu aucune difficulté à suivre les instructions. Je crois qu’il y a une vidéo d’accompagnement, mais je n’y ai pas eu recours.

L’arrondi de la goutte dans le dos n’est pas parfait, mais ça ne se voit presque pas. J’ai fermé le col par une agrafe cousue une fois la blouse finie.

J’ai trouvé ce tissu aux puces des couturières de mon village, 2.80 mètres en 150 cm de large, pour 12 euros seulement ! Il m’en reste encore pas mal. Il est un peu épais, mais ce n’est pas gênant pour une blouse d’hiver.

J’avais peur que cette blouse fasse un peu guindé, avec son col victorien à froufrous, mais elle est finalement très agréable à porter et je sens qu’elle va devenir un de mes chemisiers préférés.

Pour conclure, je suis très contente de ce modèle, auquel je n’ai trouvé aucun défaut.

Ma fille la trouve tellement belle qu’elle en veut une elle aussi. Et moi, je m’en referais bien une en dentelle anglaise…

Guirlande pour femmes

En décembre dernier, j’ai publié un pull pour filles : Guirlande.

Voici la version adulte !

Pour être franche, lorsque j’ai imaginé la version enfant, je ne voyais pas du tout ce pull en tailles adultes ; mais une fois tricoté, je me suis dis que je m’en ferais bien un…

Et, vraiment, j’adore ce pull. J’ai adoré le tricoter et c’est un réel plaisir de le porter. Il est très confortable, chaud et très doux.

D’autant que je l’ai fait en associant deux fils : un fil lace et un fil sport, tous les deux de Katia : la silk mohair et la Baby alpaca 100%). Il en faut environ 950 (1000/1050/1100/1150/1200/1300) mètres de chaque. On peut aussi tricoter ce pull en utilisant un fil DK en simple.

Les tailles disponibles sont : XS, S, M, L, XL, 2XL, 3XL.

Ce qui fait son charme (et son nom !), c’est la guirlande de jersey envers et de nopes qui court tout autour du buste.

Les manches sont amples, avec un poignet resserré.

Comme pour la version enfant, on commence par l’encolure et on tricote en rond. J’ai ajouté quelques rangs raccourcis pour relever légèrement l’encolure côté dos. Il n’y a aucune couture ni mailles à relever : une fois finie la seconde manche, vous pouvez porter votre pull !

Pour fêter sa sortie, les deux pulls Guirlande (versions fille et femme) sont à -20% jusqu’au 29 février (vous avez de la chance, il y a un jour de plus cette année !).

 

Le coeur sur la main

Comme hier, j’ai publié mon 100e modèle sur Ravelry, il fallait bien un petit quelque chose pour fêter ça.

Et surtout un cadeau pour vous, pour vous remercier de votre soutien. Je ne serais pas arrivée à 100 modèles, si vous n’aviez été là.

Donc, voici mon mon cadeau :

Un patron de mitaines, que j’ai appelé Le coeur sur la main. Je l’ai nommé ainsi d’abord parce que je l’ai créé pour offrir ces mitaines à une amie qui m’est très chère. Et comme je vous offre aussi ce modèle, il me semble que le nom est bien trouvé…

Ce sont des mitaines tout douces que l’on tricote en associant un fil mohair & soie et un fil fingering. Les grises ci-dessus ont été offertes à une autre amie.

Le modèle est disponible en 3 tailles (S, M et L), la plus petite pouvant convenir à une enfant.

J’ai moi-même fait ce modèle trois fois, car après l’avoir fait pour deux de mes amies, j’ai eu envie d’en avoir aussi une paire pour moi. Elles sont tellement douces…

On le voit bien, là, à quel point c’est doux ?

J’ai utilisé à chaque fois une association de fils différente. Je vous les indique, ça pourra vous donner des idées de fils à utiliser pour ce modèle :

– pour les roses-corail, j’ai utilisé une (Vi)laines Intrépides fing coloris « Chupa-chups du vendredi » et la Angel de Debbie Bliss en « Tangerine ».

– pour les grises, une Féline de Le Chat qui tricote, coloris « Mistigris », et la Silk Mohair de Katia en gris.

– pour les bleues ciel : que des (Vi)laines, une Intrépides fing et des Poilues en coloris « Flâner dans les calanques ».

Je vous préviens, quel que soit le fil que vous utiliserez, vous aurez du mal à quitter ces mitaines! Et vous risquez d’avoir envie d’en tricoter d’autres paires…

Pour télécharger ce modèle gratuitement, il suffit d’aller !

Et un petit rappel : tous mes autres modèles payants sont à -25% jusqu’au 16 février…

 

Beaucoup

A l’automne dernier, je vous avais annoncé une série de modèles de chaussettes qui devait constituer un ebook de 6 modèles au final.

Les choses ont finalement pris plus de temps et seulement 2 modèles ont été publiés jusque-là, mais les 6 modèles sortiront bien les uns après les autres.

Voici donc le troisième : BEAUCOUP

Il s’agit de chaussettes à rayures, avec orteils, talons et bordure contrastante, ainsi qu’un motif de coeur sur l’extérieur de la cheville.

Il vous faut donc 3 couleurs de fil fingering à chaussettes pour les tricoter.

J’ai utilisé le fil Chaussettes fing de (Vi)laines dans les coloris « Le lait sur les lèvres » (blanc), « Contempler les nuages » (bleu) et « Gentil coquelicot nouveau » (rouge).

Les tailles vont du 2XS au XL pour la largeur du pied et du 25 au 45 pour la pointure. Il permet donc de faire des chaussettes pour enfant et pour adulte.Et vous pouvez même utiliser ce modèle et en faire des chaussettes plus masculines en ne faisant pas le coeur.

Elles se tricotent des orteils vers la cheville, avec un talon après coup. Il est possible de faire le motif de coeur soit en intarsia, soit en rebrodant le motif une fois les chaussettes finies. Toutes les techniques sont expliquées et des liens vers des vidéo sont fournis. Il n’y a donc aucune difficulté et ces chaussettes sont accessibles mêmes aux débutants.

Comme c’est mon 100e modèle publié sur Ravelry – mais oui, incroyable, non ? -, pour vous remercier de votre soutien pendant ces dernières années, j’ai décidé de vous offrir 25% de réduction sur tous mes modèles. Il suffit d’appliquer le code « 100patterns » sur Ravelry. Il est valable jusqu’au 16 février.

Le modèle des chaussettes Beaucoup.

Tous mes modèles sur Ravelry.

I’ll be pretty !

Un peu de couture, ça fait longtemps…

J’ai (un peu) cousu à l’automne dernier, mais je n’ai rien pris en photo, désolée.

Mais depuis le début de 2020, je me suis déjà cousu deux blouses. Et deux fois la même :

Il s’agit du modèle Be pretty de Atelier Scämmit.

Je l’ai donc réalisée dans deux tissus différents, mais de même type (une popeline légère) : un tissu Froufrou pour la bleue et un tissu Liberty pour la seconde.

Je n’ai pas fait les froufrous, car je ne suis pas fan de ce genre de détail, mais j’ai mis du passepoil sur la seconde.

J’aime beaucoup le résultat et ces blouses sont très agréables à porter. Elles prennent un peu de temps à faire, car les finitions sont soignées, mais cela vaut le coup de suivre pas à pas les explications et de s’appliquer.

Concernant les explications, elles sont complètes et bien détaillées, mais peut-être pas à la portée d’un débutant. Je trouve que les photos qui accompagnent les explications écrites sont trop petites et malheureusement faites sur un tissu sombre, ce qui fait qu’on ne distingue pas toujours très bien les différentes parties ou pièces de tissu.

J’ai aussi eu un souci avec la vidéo qui se trouve sur le site d’Atelier Scämmit. Le patron est en effet accompagné d’une vidéo censée aider sur les points difficiles. Or, les explications de la vidéo ne correspondent pas toujours au patron que j’ai imprimé et à ses explications, en particulier au sujet des manches. Dans la vidéo, par exemple, la fente en bas des manches se fait dans la couture, alors que sur le patron que j’ai, elle se fait en coupant dans le tissu. Les explications imprimées indiquent aussi de faire une couture anglaise pour fermer les manches, ce qui n’est pas le cas dans la vidéo. A mon avis, il s’agit d’une vidéo correspondant à une autre version (plus ancienne ?) du patron, mais de ce fait, son utilité est fortement réduite.

Ceci dit, je m’en suis quand même sortie sans problème – il m’a juste fallu un petit temps de réflexion lors de certaines étapes – et le résultat me plaît beaucoup. C’est d’ailleurs pour cela que j’en ai fait deux !

J’avais besoin de renouveler ma garde-robe en blouses. J’ai fait un bon pas, mais je n’ai pas l’intention de m’arrêter là…

Ressac top

Et voici mon tout dernier modèle :

Ressac top !

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un top court et à manches courtes. Il se tricote de haut en bas, sans couture. Des tours en jersey envers et en couleur contrastante viennent rythmer ce petit top, dont la bordure du bas est ornée de froufrous.

Il est disponible en tailles enfant et adulte : 2/4/6/8/10/12 ans pour les tailles enfant, et XS/S/SM/M/ML/L/XL/2XL/3XL pour les tailles adulte.

Il se porte avec une aisance positive d’environ 5 cm pour les tailles enfant et 6-7 cm pour les tailles adultes.

Il peut se porter aussi bien en petit pull d’été, sur une robe par exemple, qu’à la mi-saison, sur une chemise ou un tee-shirt à manches longues. Ou les deux !

J’ai fait le mien en (Vi)laines Champêtres, un nouveau fil sorti au début de l’été, juste au moment où je me demandais quel fil utiliser pour ma nouvelle idée de modèle… C’est un fil composé d’alpaga, de soie et de lin, ce qui le rend à la fois léger, doux, souple et très agréable à porter. J’ai choisi les coloris « Le smoothie de Princess Peach » en couleur principale et « Le plein de vitamines » pour les rayures contrastantes.

Celui de ma fille est en (Vi)laines aussi, mais en fil Chaussettes. Et les couleurs sont « Dessiner des aurores boréales » et « Pendant les vendanges ». Je trouve que ces deux couleurs rendent super bien ensemble et je suis vraiment contente de l’association que Marion m’a proposée.

C’est un top très facile et rapide à tricoter. Il n’y a que des mailles en jersey endroit ou envers et des augmentations. Je me suis beaucoup amusée à créer ces deux prototypes – et d’ailleurs, j’en ai un troisième qui est presque fini…

Si vous trouvez qu’il a un petit air de ressemblance avec le châle Ressac sorti au début de l’été, c’est normal. En fait, c’est en posant le châle que j’étais en train de faire sur moi, en dessous de mon cou, pour évaluer sa profondeur et voir le rendu, que je me suis dit que ça ferait aussi un top très sympa. Il a fallu que je me retienne très fort de ne pas le mettre aussitôt sur mes aiguilles !

Vous pouvez retrouver le Ressac top sur Ravelry dès aujourd’hui. Les tailles enfant et adulte sont dans le même modèle. Et il y a 20% de réduction jusqu’au 24 octobre !