Archives mensuelles : mars 2019

Chaussons !

Il y a un bout de temps déjà que je vous ai parlé de mes essais de chaussons tricotés et de mon envie de créer mon propre modèle, car ceux que j’avais faits ne me convenaient pas tout à fait.

Eh bien, plusieurs essais et cogitations plus tard… Je n’ai pas créé UN, mais QUATRE modèles de chaussons :

Il s’agit donc de ballerines :

de charentaises :

de chaussons boutonnés :

et de botillons :

Ces quatre modèles sont tous faits à partir du même modèle de base (les ballerines). Ils se tricotent en partant des orteils et en finissant par le talon, et sans aucune couture !

J’ai voulu qu’ils soient disponibles pour toute la famille, aussi bien les enfants que les adultes, les filles que les garçons. Les pointures vont donc du 24-25 au 44-45.

Vous pouvez jouer sur les associations de couleurs pour en faire une paire destinée à chacun. J’en ai moi-même fait 6 paires, aucune de la même couleur. Et ce n’est pas fini…

Ce sont des chaussons feutrés : une fois tricotés, il faut les passer à la machine pour obtenir cette texture feutrée qui les rend si chauds et si confortables. N’ayez pas peur du feutrage, si vous n’en avez jamais fait. Tout est expliqué dans le patron. Plusieurs de mes testeuses n’avaient jamais fait de feutrage avant et elles sont ravies d’avoir essayé !

Il faut donc une laine feutrable (c’est-à-dire non traitée superwash). J’ai utilisé la Népal de Drops, qui convient parfaitement pour ce type de projet et qui existe dans une large palette de couleurs, permettant ainsi un grand nombre d’associations. Il vous faut une couleur principale (2 à 3 pelotes selon la taille) et quelques mètres d’une couleur contrastante pour faire la bordure au crochet.

Tricotés aux aiguilles 6 mm, ces chaussons sont rapidement réalisés. Aucune raison de se limiter à une seule paire, d’autant que c’est un projet très ludique !

Une fois tricotés et feutrés, vous pouvez customiser vos chaussons en laissant libre cours à votre imagination : avec des boutons, un motif brodé, des pompons, un petit noeud, des fleurs crochetées, etc… J’ai customisé mes ballerines avec de beaux boutons émaillés :

Avec le point d’exclamation, Chaussons ! peut s’entendre aussi bien comme le substantif que comme le verbe chausser à l’impératif…

 

Cérès

De ses pieds, Cérès foule la terre qu’elle ensemence de ses mains…

Cérès (pour les Grecs Demeter) est la déesse de l’agriculture et des moissons. Avec le printemps qui arrive, elle se remet au travail…

Je lui dédie mes deux nouveaux modèles :

Ceres feet

et Ceres hands

Comme vous l’aurez compris, il s’agit d’un modèle de chaussettes et d’un modèle de mitaines.

Ces deux modèles ont été créés en partenariat avec (Vi)laines, que je remercie profondément de sa confiance. Pour tout dire, je tricote ses laines depuis plusieurs années maintenant, j’en suis vraiment fan et je suis trop contente de pouvoir faire quelque chose avec elle !

Ces deux modèles se tricotent dans son fil Chaussettes (75% laine, 25% nylon), qui est doux, résistant, très agréable à tricoter et à porter et qui en plus est disponible dans des couleurs magnifiques.

J’ai fait les chaussettes dans le coloris « Remplir l’herbier de jolies feuilles » (un coloris bien en phase avec le modèle, n’est-ce pas ?) et les mitaines dans le coloris « Contempler les nuages ».

Les chaussettes comme les mitaines se tricotent aux aiguilles 2.5 mm, tout en rond. Des orteils vers les mollets pour les chaussettes et des poignets vers les doigts pour les mitaines.

J’ai repris pour les deux le même motif de feuilles avec tiges, qui est très facile à faire. Sur les chaussettes, j’aime particulièrement ces tiges qui montent le long du pied et se terminent à différentes hauteurs tout autour de la cheville.

Les chaussettes sont disponibles en 3 largeurs de pied et en 8 pointures : 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42.

Les mitaines existent quant à elles en 3 tailles : S, M et L. La taille S peut convenir à des enfants.

Dans le cadre du partenariat avec (Vi)laines, si vous lui achetez la laine nécessaire pour réaliser ces modèles, il vous suffira de lui dire en commentaire que vous les voulez et je vous les enverrai gratuitement !  La boutique des (Vi)laines, c’est ici. Si vous achetez un écheveau de Chaussettes – à mon avis, c’est difficile de n’en acheter qu’un seul ! – vous pourrez demander soit le patron des chaussettes, soit celui des mitaines. Si vous achetez deux écheveaux, vous pourrez demander les deux. Sympa, non ?

Sinon, vous pouvez aussi retrouver ces deux patrons sur Ravelry, ici et ici.

Le nom de Cérès est aussi cher à mon coeur pour des raisons plus personnelles, car c’est cette déesse qui a donné son nom au village dont est originaire mon mari. Une statue de la déesse y a même été retrouvée.

Quant à la tasse de thé que vous voyez sur les photos des mitaines, elle fait partie d’un service en porcelaine de Limoges qui me vient de ma grand-mère, celle qui m’a appris à tricoter.

Comme vous le voyez, pour moi, créer un modèle c’est bien souvent aussi convoquer un souvenir, rendre hommage à une personne ou un lieu qui me sont chers…