En avant !

En collaboration avec les Laines Biscottes, j’ai créé ce petit gilet pour bébés.

Les tailles vont du 1 au 24 mois.

Pour ce modèle, j’ai spécialement créé ce motif, sur les devants et le dos. Les manches sont tricotées en jersey envers.

Il se tricote de haut en bas, avec des emmanchures raglan et sans couture.

Je l’ai tricoté avec la laine La Douce MCN des Laines Biscotte. Un fil qui mérite vraiment bien son nom : composée de mérinos, de cachemire et de nylon, ce fil est d’une douceur incroyable. J’ai choisi la couleur Ambre. C’était un vrai plaisir de la tricoter !

J’ai intitulé ce modèle En avant !, pour exprimer mon émotion devant l’énergie déployée par les jeunes enfants pour aller constamment de l’avant et pour les encourager à aller toujours plus loin, à découvrir la vie…

Il est disponible sur le site des Laines Biscotte.

Ce modèle est ma première collaboration avec une teinturière indépendante, mais c’est loin d’être la dernière… Attention, il va y en avoir d’autres !

Pyjama de printemps

Je sais, dans mes coutures, il y a pas mal de pyjamas… Mais c’est quelque chose que j’aime bien coudre pour mes enfants et en plus, comme ils grandissent, il faut régulièrement renouveler le stock. Et puis, il y a des jerseys avec des motifs sympas et on ne fait jamais le même pyjama, même si on utilise le même patron.

Celui-ci, avec ses papillons, ses libellules et ses feuillages, est tout à fait de saison, parfait pour le printemps ! (mais comme il ne fait pas encore bien chaud, il faut encore un pyjama bien couvrant)

Et la puce n’avait plus qu’un seul pyjama à sa taille ; il était temps d’y remédier !

Ce tissu vient du site tissus.net, qui propose un grand choix de jerseys, avec toutes sortes de motifs. J’ai acheté le bord côtes chez eux aussi. C’est celui que j’avais utilisé pour le pyjama pandas cousu à l’automne dernier.

Et pour les modèles utilisés, j’ai repris les mêmes que pour le pyjama pandas, en faisant juste la taille au-dessus !

J’ai envie de coudre plein d’autres choses aussi, des chemisiers, des petites robes, etc. Il faut juste que je trouve le temps…

Caledonia

Voici mon nouveau modèle de robe pour filles !

D’habitude, je crée des robes pour l’été, souvent avec un haut tricoté et un bas en tissu. Comme le modèle Un bain de soleil sorti l’été dernier, par exemple.

Je me suis dit : pourquoi pas aussi pour l’hiver ? Pourquoi ce type de robes bi-matières serait-il réservé à l’été ?

Et hop, j’en ai fait une pour l’hiver (on peut la porter aussi en automne et au printemps, rassurez-vous !).

Et voici la robe Caledonia :

Mon autre source d’inspiration a été ces robes taille basse des années 1930, avec un corps tout droit.

Enfin, j’aime beaucoup les tissus écossais et si je n’avais pas peur de l’en dégoûter, j’en coudrais beaucoup plus à ma fille. Là, j’avais dans mon stock la bonne association entre le tissu et le fil. Le modèle s’appelle Caledonia, qui est le nom latin de l’Ecosse.

Bien entendu, on peut utiliser n’importe quel motif, voire même un tissu uni, pour la partie jupette. Et d’ailleurs cette jupette est elle-même en option. Si vous ne souhaitez pas la faire, vous obtiendrez le patron d’une tunique basique, à porter sur un legging par exemple.

Les tailles vont du 2 au 12 ans.

Je l’ai tricoté en Idéal de Bergère de France, aux aiguilles 3.5 mm (et 3 mm pour les bordures). Il vous faudra 450 (500/550/600/675/750) mètres de fil sport.

Il faut aussi 3 boutons de 13 mm.

J’avais dans mon stock ces boutons au motif écossais, parfaits pour ce projet, non ?

Et pour la jupette, un morceau de tissu (vous n’êtes pas obligés de prendre un écossais !) : deux rectangles de 11 (13/15/18/21/24) cm de haut x 46 (48/50/54/56/60) cm de large.

C’est un modèle très simple à faire. Il se tricote de haut en bas, avec des emmanchures raglan et sans couture. Il est quasiment tout en jersey endroit. Il est donc tout à fait accessible aux débutantes et peut être un bon modèle pour essayer la construction « top down ».

Jusqu’au 25 mars, je vous offre 20% de réduction sur ce modèle !

Classe de neige

Mon fils va bientôt partir en classe de neige. Evidemment (!) il lui faut un nouveau pull bien chaud… Ces enfants grandissent trop vite !

Et donc, vite un nouveau modèle ! Rapidement tricoté, puisqu’aux aiguilles 5 mm.

J’ai griffonné une esquisse sur mon carnet, que je lui ai soumise. Il a validé, a choisi les couleurs avec moi (du vert, évidemment !). Et c’était parti !

Et voilà donc le pull Classe de neige !

Une de mes testeuses m’a demandé si elle pouvait faire le motif en mailles envers plutôt que de changer de couleur. L’idée m’a tellement plu, que j’ai eu envie d’en faire un de cette manière moi aussi. Et hop, la petite soeur a aussi eu son pull Classe de neige !

Celui de mon fils est tricoté en Cascade 220, en deux tons de vert.

Le modèle est disponible en 7 tailles : 2-4-6-8-10-12-14 ans.

Le motif est le même sur le devant et dans le dos :

Il se tricote aux aig. 5 mm (et 4.5 mm pour les bordures). Il est donc rapide à faire. J’ai mis seulement douze jours pour faire celui de mon fils, en 10 ans, et dix jours pour celui de ma fille en 6/8 ans.

Je lui ai fait du 6/8 ans, parce qu’elle grandit vite mais reste toute fine et parce que la laine que j’ai utilisée nécessitait d’être tricotée en 4.5 mm. Mais je voulais vraiment le faire dans cette laine, la Classy de Dream in Color, dans le coloris Valentine. Cette laine est très douce et très agréable à tricoter et ce rouge est magnifique ! Je suis vraiment contente d’avoir fait ce 2e exemplaire !

D’ailleurs, avec les températures que nous avons connues ces derniers temps, ces deux pulls ont déjà bien servi et mes deux enfants les ont portés avec plaisir !

Si vous souhaitez acquérir ce modèle, vous pouvez profiter d’une réduction de 25% valable jusqu’au 11 mars minuit !

 

Et les mitaines en DK ?

Les voici, les voici…

Après le bonnet et le col, que je vous ai présentés il y a à peu près deux semaines, voici donc les mitaines Pinaceae DK mitts. Elles viennent compléter l’ebook Pinaceae. Il y a donc maintenant 3 modèles en fingering et 3 en dk : 2 cols, 2 bonnets et 2 paires de mitaines.

Mais ce n’est pas fini…

Comme le bonnet et le col, je les ai tricotées en (Vi)laines Tordues DK, dans les coloris « Les verres de Catherine » et « Manger la pomme de la maîtresse ». Elles sont pour mon fils, qui a ainsi l’ensemble complet :

J’en ai fait un autre exemplaire pour ma fille, toujours en Tordues DK, mais en coloris « Envie de fraises » et « Manger la pomme de la maîtresse » :

Contrairement aux autres modèles, celui-ci ne porte qu’un seul arbre, sur le dessus. Il faut donc utiliser la technique de l’intarsia en rond pour les tricoter. Si vous ne connaissez pas cette technique, je vous conseille cette vidéo, que j’ai trouvée bien faite.

Si vous voulez acheter le patron de ces mitaines, c’est ici :

Si vous voulez acheter l’ebook complet, c’est là :

Mon avis sur « Le guide des torsades »

A Noël – mais non, ce n’est pas si loin ! – je me suis fait offrir Le guide des torsades. 150 modèles de torsades, par Norah Gaughan (éditions Eyrolles, Paris, 2017). Il est sorti à l’automne et donc c’était une bonne idée de cadeau…Aujourd’hui, maintenant que j’ai eu le temps de le feuilleter attentivement, je vous donne mon avis.

Tout d’abord, j’aime beaucoup les torsades et même si je n’en ai pas encore beaucoup mis dans mes modèles (enfin, un peu quand même), je rêve de petits gilets et de grandes vestes couverts de torsades… Donc, c’est surtout pour développer l’inspiration que je souhaitais avoir ce livre.

Et des torsades, il y en a. Elles n’y sont pas toutes, on peut trouver d’autres torsades encore, mais le choix est quand même important. Ce qui est intéressant, c’est que certaines sont présentées en plusieurs versions, ou avec des variantes, ce qui peut donner des idées pour apporter ses propres modifications.

Difficile de ne pas trouver une (ou plutôt des) torsade(s) qui vous plaira(ont). L’auteur part des plus simples :

Pour aller vers des compositions plus élaborées :

Un régal pour les yeux…

Elles sont accompagnées de 15 modèles (bonnet, pulls, poncho, écharpe…) qui reprennent les torsades présentées. Personnellement, je ne suis pas très fan de ces modèles, mais ce n’était pas pour eux que j’ai voulu ce livre, donc ce n’est pas bien grave, d’autant qu’ils ne constituent pas l’essentiel du volume. Pour moi, ils sont plutôt là à titre d’illustration, pour montrer ce qu’une torsade peut donner quand elle est intégrée dans un pull, par exemple.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, en revanche, c’est le chapitre I, intitulé « Fondamentaux ». Y sont expliqués les différents types de torsades, la façon dont il faut lire les diagrammes, les différents symboles utilisés avec l’explication du point et le sens dans lequel il faut croiser les mailles. C’est très utile et les débutantes ne devraient surtout pas zapper cette partie – même si on a envie de la sauter pour aller tout de suite aux photos des torsades !

Et ce qui m’a plu le plus dans cette partie, c’est le « Système d’équivalence en mailles jersey (EMJ) ». Un grand merci à l’auteur d’avoir pensé à le mettre dans son livre et de l’avoir expliqué. On voit trop souvent des modèles où les parties en jersey qui suivent ou précédent les torsades gondolent, juste parce que cette équivalence en mailles jersey n’a pas été prise en compte ! Ici, pour chaque torsade présentée, l’EMJ est indiquée. C’est vraiment précieux pour pouvoir intégrer les torsades qu’on veut dans ses propres modèles, ou bien changer de torsade.

Donc, je recommande chaudement ce livre à toutes celles qui aiment les torsades, à celles qui voudraient en faire mais n’osent pas, à celles qui veulent faire leurs propres modèles avec des torsades… bref, à toutes les tricoteuses (et tricoteurs bien sûr !) !

Col et bonnet

La série des modèles de l’ebook Pinaceae se poursuit… Après les modèles en laine fingering, voici venus ceux en DK, c’est-à-dire dans une laine un peu plus épaisse.

Le col est sorti en décembre et aujourd’hui, sort le bonnet assorti. Pour les mitaines, il faut attendre encore un peu…

Comme les modèles en fingering du même ebook, ce col et ce bonnet reprennent le motif d’arbres en jacquard.

Je les ai tricotés dans un autre fil de (Vi)laines, la Tordues DK. Un fil 100% mérinos, bien retordu (d’où son nom) que j’adore tricoter !

J’ai choisi les coloris « Les verres de Catherine » pour la couleur principale et « Manger la pomme de la maîtresse » pour la couleur contrastante.

Le col se tricote aux aig. 4 mm et le bonnet aux aig. 3.5 et 4 mm. Tous les deux se tricotent en rond et sans couture.

Le col est disponible en deux tailles (enfant, adulte) et le bonnet en trois tailles (petit, moyen, grand) en fonction du tour de tête ; il peut donc lui aussi être fait aussi bien pour un enfant que pour un adulte. J’aime bien quand toute la famille peut s’y retrouver !

Comme ils sont tricotés en jacquard, avec les fils qui se croisent par derrière, c’est presque comme si c’était en double épaisseur, surtout pour le col. Et du coup, c’est encore plus chaud !

Regardez ce que ça donne sur l’envers. C’est pas très joli – on s’en fiche, c’est sur l’envers – mais c’est bien confortable…

Et donc, si vous souhaitez acheter les explications de ces modèles, c’est par là :

      • pour le col :

    • pour le bonnet :

    • pour l’ensemble de l’ebook :