Tuto : coudre la fermeture des Zippés

Dans mon dernier volume de chaussons feutrés, Chaussons 2, l’un des modèles se ferme par des fermetures à glissière à l’arrière du talon :

Je me suis dit que, peut-être, certains d’entre vous ont un peu peur de coudre ces fermetures et ne savent pas trop comment s’y prendre.

J’ai donc saisi l’occasion de faire une nouvelle paire de ces chaussons pour vous préparer un tuto tout en photo.

Coudre la fermeture à glissière sur les Zippés

Une fois les chaussons tricotés selon les explications du modèle, il faut les faire feutrer à la machine. Il faut ensuite les laisser sécher en leur donnant la forme souhaitée.

Il vous faut deux fermetures à glissière, une pour chaque chaussons. Comme il est difficile de trouver des fermetures de la bonne taille (j’ai longtemps cherché…), je vous explique comment faire avec des fermetures plus grandes.

Fermer l’arrière du chaussons en le pliant et en le tenant bien fermé.

Poser la fermeture sur l’arrière et faire une marque juste en dessous du bas du talon.

Couper la fermeture quelques millimètres en-dessous de ce repère et faire une couture pour bien maintenir la fermeture fermée.

Mettre en place la fermeture en la glissant entre les deux côtés du talon tenus bien fermés. Il est préférable de bâtir la couture pour maintenir la fermeture en place.

Retourner ensuite le chausson pour coudre la fermeture sur l’envers.

Coudre la fermeture au point arrière pour plus de solidité. J’ai utilisé un fil coloré pour que les photos soient plus claires, mais vous pouvez utiliser un fil de la même couleur que la fermeture pour plus de discrétion. Le fil ne traverse pas le chausson et n’apparaît pas sur l’endroit. Il faut piquer dans l’épaisseur du chausson feutré. Faites attention de bien maintenir les deux bords du talon serrés.

Replier les deux languettes en haut de la fermeture vers l’intérieur et les fixer en les cousant.

Une fois les deux côtés de la fermeture cousus, retourner le chausson.

Il ne vous reste plus qu’à coudre la fermeture sur le deuxième chausson !

A la folie

Cette semaine, c’est la folie !

Trois modèles publiés depuis le début de la semaine ! Et on a dépassé la barre des 100 modèles !

Voici le 102e. On poursuit avec les modèles de chaussettes : A la folie !

Ces chaussettes sont présentées ici en bicolore, avec orteils, talons, bordures et coeurs en couleur contrastante, mais elles peuvent aussi être réalisées en uni. Dans ce cas, les coeurs sont tricotés en jersey envers (je vous montrerai dès que j’aurai fini ma paire, mais cette version a bien été testée aussi).

Pour la construction, ces chaussettes se tricotent à partir des orteils et se terminent aux mollets.

Pour le talon aussi, deux options sont proposées:

– un talon « après-coup ». Je vous recommande cette option (que j’ai choisie pour les chaussettes présentées ici) pour la version bicolore.

– un talon avec gousset et talon renforcé, à conseiller plutôt avec la version unie.

Comme le modèle précédent de chaussettes (Beaucoup), les tailles vont du 2XS au XL pour la largeur du pied et du 25 au 45 pour la pointure. Il permet donc de faire des chaussettes pour enfant et pour adulte.

J’ai réalisées celles-ci en utilisant les (Vi)laines Chaussettes fing en couleur principale, coloris « Faire le mur », un joli jaune légèrement orangé avec des touches de couleur pourpre qui s’accordent parfaitement avec la couleur « Lust » des The Uncommon Thread Though Sock que j’ai utilisées en fil contrastant (il s’agit du reste de l’écheveau avec lequel j’ai tricoté les chaussettes Un peu).

Ce nouveau modèle bénéficie de la réduction en cours de -25% sur tous mes modèles (jusqu’au 16 février inclus, avec le code « 100patterns »).

Vous pouvez les retrouver ici :

Quatre modèles du futur ebook ont maintenant été publiés : Je t’aime, Un peu, Beaucoup et A la folie. Vous devinez comment vont s’appeler les autres ?

Le coeur sur la main

Comme hier, j’ai publié mon 100e modèle sur Ravelry, il fallait bien un petit quelque chose pour fêter ça.

Et surtout un cadeau pour vous, pour vous remercier de votre soutien. Je ne serais pas arrivée à 100 modèles, si vous n’aviez été là.

Donc, voici mon mon cadeau :

Un patron de mitaines, que j’ai appelé Le coeur sur la main. Je l’ai nommé ainsi d’abord parce que je l’ai créé pour offrir ces mitaines à une amie qui m’est très chère. Et comme je vous offre aussi ce modèle, il me semble que le nom est bien trouvé…

Ce sont des mitaines tout douces que l’on tricote en associant un fil mohair & soie et un fil fingering. Les grises ci-dessus ont été offertes à une autre amie.

Le modèle est disponible en 3 tailles (S, M et L), la plus petite pouvant convenir à une enfant.

J’ai moi-même fait ce modèle trois fois, car après l’avoir fait pour deux de mes amies, j’ai eu envie d’en avoir aussi une paire pour moi. Elles sont tellement douces…

On le voit bien, là, à quel point c’est doux ?

J’ai utilisé à chaque fois une association de fils différente. Je vous les indique, ça pourra vous donner des idées de fils à utiliser pour ce modèle :

– pour les roses-corail, j’ai utilisé une (Vi)laines Intrépides fing coloris « Chupa-chups du vendredi » et la Angel de Debbie Bliss en « Tangerine ».

– pour les grises, une Féline de Le Chat qui tricote, coloris « Mistigris », et la Silk Mohair de Katia en gris.

– pour les bleues ciel : que des (Vi)laines, une Intrépides fing et des Poilues en coloris « Flâner dans les calanques ».

Je vous préviens, quel que soit le fil que vous utiliserez, vous aurez du mal à quitter ces mitaines! Et vous risquez d’avoir envie d’en tricoter d’autres paires…

Pour télécharger ce modèle gratuitement, il suffit d’aller !

Et un petit rappel : tous mes autres modèles payants sont à -25% jusqu’au 16 février…

 

Beaucoup

A l’automne dernier, je vous avais annoncé une série de modèles de chaussettes qui devait constituer un ebook de 6 modèles au final.

Les choses ont finalement pris plus de temps et seulement 2 modèles ont été publiés jusque-là, mais les 6 modèles sortiront bien les uns après les autres.

Voici donc le troisième : BEAUCOUP

Il s’agit de chaussettes à rayures, avec orteils, talons et bordure contrastante, ainsi qu’un motif de coeur sur l’extérieur de la cheville.

Il vous faut donc 3 couleurs de fil fingering à chaussettes pour les tricoter.

J’ai utilisé le fil Chaussettes fing de (Vi)laines dans les coloris « Le lait sur les lèvres » (blanc), « Contempler les nuages » (bleu) et « Gentil coquelicot nouveau » (rouge).

Les tailles vont du 2XS au XL pour la largeur du pied et du 25 au 45 pour la pointure. Il permet donc de faire des chaussettes pour enfant et pour adulte.Et vous pouvez même utiliser ce modèle et en faire des chaussettes plus masculines en ne faisant pas le coeur.

Elles se tricotent des orteils vers la cheville, avec un talon après coup. Il est possible de faire le motif de coeur soit en intarsia, soit en rebrodant le motif une fois les chaussettes finies. Toutes les techniques sont expliquées et des liens vers des vidéo sont fournis. Il n’y a donc aucune difficulté et ces chaussettes sont accessibles mêmes aux débutants.

Comme c’est mon 100e modèle publié sur Ravelry – mais oui, incroyable, non ? -, pour vous remercier de votre soutien pendant ces dernières années, j’ai décidé de vous offrir 25% de réduction sur tous mes modèles. Il suffit d’appliquer le code « 100patterns » sur Ravelry. Il est valable jusqu’au 16 février.

Le modèle des chaussettes Beaucoup.

Tous mes modèles sur Ravelry.

I’ll be pretty !

Un peu de couture, ça fait longtemps…

J’ai (un peu) cousu à l’automne dernier, mais je n’ai rien pris en photo, désolée.

Mais depuis le début de 2020, je me suis déjà cousu deux blouses. Et deux fois la même :

Il s’agit du modèle Be pretty de Atelier Scämmit.

Je l’ai donc réalisée dans deux tissus différents, mais de même type (une popeline légère) : un tissu Froufrou pour la bleue et un tissu Liberty pour la seconde.

Je n’ai pas fait les froufrous, car je ne suis pas fan de ce genre de détail, mais j’ai mis du passepoil sur la seconde.

J’aime beaucoup le résultat et ces blouses sont très agréables à porter. Elles prennent un peu de temps à faire, car les finitions sont soignées, mais cela vaut le coup de suivre pas à pas les explications et de s’appliquer.

Concernant les explications, elles sont complètes et bien détaillées, mais peut-être pas à la portée d’un débutant. Je trouve que les photos qui accompagnent les explications écrites sont trop petites et malheureusement faites sur un tissu sombre, ce qui fait qu’on ne distingue pas toujours très bien les différentes parties ou pièces de tissu.

J’ai aussi eu un souci avec la vidéo qui se trouve sur le site d’Atelier Scämmit. Le patron est en effet accompagné d’une vidéo censée aider sur les points difficiles. Or, les explications de la vidéo ne correspondent pas toujours au patron que j’ai imprimé et à ses explications, en particulier au sujet des manches. Dans la vidéo, par exemple, la fente en bas des manches se fait dans la couture, alors que sur le patron que j’ai, elle se fait en coupant dans le tissu. Les explications imprimées indiquent aussi de faire une couture anglaise pour fermer les manches, ce qui n’est pas le cas dans la vidéo. A mon avis, il s’agit d’une vidéo correspondant à une autre version (plus ancienne ?) du patron, mais de ce fait, son utilité est fortement réduite.

Ceci dit, je m’en suis quand même sortie sans problème – il m’a juste fallu un petit temps de réflexion lors de certaines étapes – et le résultat me plaît beaucoup. C’est d’ailleurs pour cela que j’en ai fait deux !

J’avais besoin de renouveler ma garde-robe en blouses. J’ai fait un bon pas, mais je n’ai pas l’intention de m’arrêter là…

Chaussons 2

L’an dernier, j’ai publié un mini ebook de 4 modèles de chaussons feutrés qui vous a, semble-t-il, bien plu.

J’avoue que j’ai moi-même beaucoup de plaisir à faire ces chaussons, je trouve ça vraiment amusant. J’ai recommencé quand l’automne est arrivé et plein de nouvelles idées de chaussons me sont venues. J’ai donc décidé de créer un volume 2 : Chaussons 2.

Ce volume 2 contient lui aussi 4 modèles et comme pour le premier, tous ces chaussons se tricotent des orteils vers le talon, sans couture (sauf la fermeture à glissière du 4e). Ils se tricotent d’abord en rond, puis en aller-retour.

Les pointures vont du 24/25 au 44/45, de quoi chausser toute la famille ! Et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait :

– une paire pour mon fils (en vert évidemment !) :

– la même en rouge et blanc pour ma fille :

– des pantoufles pour mon mari :

– des salomés (oui, ç a s’appelle comme ça) pour ma maman :

– les mêmes pour moi (ben oui, j’ai aussi pensé à moi !):

– Et une dernière paire pour ma petite soeur :

Plusieurs de ces paires ont été offertes à Noël !

Pour les réaliser, c’est vraiment simple et il ne faut pas une grosse quantité de laine : 2 pelotes de Népal de Drops suffisent pour les plus petites tailles, jusqu’au 34/35 environ selon les modèles, et 3 pelotes pour les plus grandes tailles. Il vous faut aussi quelques mètres de couleur contrastante pour la bordure. Ces chaussons se tricotent aux aiguilles 6 mm, donc ça va très vite. Il vous faut aussi un crochet de 6 mm pour la bordure.

Pour les chaussons rayés (que j’ai surnommés « Le pied marin » !), il vous faudra 1 à 2 pelotes de chaque coloris.

Les voici avant feutrage. Cette étape peut faire un peu peur, si vous ne l’avez jamais fait, mais c’est vraiment très facile et tout est expliqué dans le modèle. En gros, vous n’avez qu’à mettre les chaussons dans votre machine à laver !

La Népal de Drops est idéale pour ce genre de projet. Elle est facile à tricoter, feutre bien et sa composition (65% de laine, 35% d’alpaga) vous assure un max de douceur et de chaleur pour vos pieds.

Le modèle qui vous demandera peut-être un peu plus de travail est celui des « Zippés », car il faudra coudre une fermeture à glissière après avoir feutré les chaussons. Mais rien de bien compliqué quand même…

Jusqu’au 31 janvier, Chaussons 2 et Chaussons ! sont à -25% de réduction. Profitez-en !

Avec leurs mains dessus leurs têtes

En décembre dernier, j’ai publié le modèle d’un col :

Avec leurs mains dessus leurs têtes

Aujourd’hui, j’ajoute aux explications celles du bonnet coordonné:

Cet ensemble col + bonnet pour enfant et adulte, se tricote en 4 couleurs (ou plus !), avec des mailles glissées, qui créent une texture particulière.

Le col est disponible en 3 tailles : S, M et L.

Le S correspond à un enfant de 2 à 6/8 ans, le M à un grand enfant ou un adolescent et le L à un adulte.

J’ai moi-même fait les 3 tailles (pour ma fille, mon fils et mon mari), en m’amusant à varier les combinaisons de couleurs ! Avec ce modèle, on peut vraiment s’amuser à choisir les couleurs et à les mixer.

Je les ai tricotés (comme le bonnet pour ma fille) en Karisma de Drops. Vous pouvez utiliser ce fil, qui existe dans de nombreux coloris, ou d’autres fils DK.

Le bonnet est, lui, disponible en 7 tailles, en fonction du tour de tête. Il convient lui aussi aux enfants comme aux adultes.

Libre à vous d’y ajouter un pompon…

Grâce au jeu des couleurs et des mailles glissées, c’est un ensemble très amusant à réaliser et plutôt rapide aussi. On peut tout à fait utiliser des restes, car il ne faut pas beaucoup de chaque coloris :

  • Pour le col :

– C1 : 55 (70/90) mètres.

– C2, C3 et C4 : 20 (30/40) mètres.

  • Pour le bonnet :

– C1 : 30 (35/35/40/40/50/60) mètres.

– C2, C3 et C4 : 20 (20/25/30/30/40/40) mètres.

L’ensemble est à 3 euros seulement (au lieu de 4.50 euros) jusqu’au 24 janvier :

 

Le nom de cet ensemble vient d’une chanson de Jean Ferrat, La Montagne:

[…] Avec leurs mains dessus leurs têtes

Ils avaient monté des murettes

Jusqu’au sommet de la colline […]

C’est une chanson qui évoque beaucoup de choses pour moi et dont on pourrait, à mon avis, appliquer le propos au tricot : on monte les mailles rang après rang pour arriver à faire un pull ou un col. C’est une question de patience et de temps. Et tricoter, c’est aussi une façon de résister à une industrie vestimentaire qui pousse à la consommation et au gaspillage.