L’automne en pointillés

Je veux parler de mon nouveau gilet, bien sûr, mais avouez que cet automne arrive sur la pointe de pieds : un jour, on croit qu’il est là, mais le lendemain, c’est encore l’été…

Cela explique qu’il m’a fallu un certain temps avant de pouvoir porter mon gilet En pointillés (deuxième exemplaire pour moi) réalisé en laine et à manches longues.

Je l’ai fait en Tordues sport de (Vi)laines dans un coloris absolument magnifique : « Camper dans les dunes ». Il y a un certain temps que j’avais ces écheveaux dans mon stock, ils attendaient visiblement le bon projet… Il m’en a fallu exactement 3 écheveaux pour une taille S.

Mon échantillon est un peu plus petit que celui préconisé pour le modèle. J’obtiens donc un gilet un peu plus court, un peu plus serré (mais tout à fait portable quand même !), ce qui en fait un petit gilet d’automne tout à fait agréable à porter, quand il commence à faire juste un peu trop frais pour porter seulement une chemise.

Réellement, je l’adore et, s’il m’a fallu attendre que les températures baissent enfin pour le mettre, maintenant je ne le quitte plus…

Je vous mets encore une photo (non portée), qui rend peut-être mieux la couleur, tellement belle.

Dans ce coloris, je lui trouve un petit air vintage, vous ne trouvez pas ?

 

Un peu de layette

Une de mes cousines a récemment eu une petite fille. Je ne l’ai pas encore vue, mais ça ne m’empêche pas de vouloir la gâter…

J’ai choisi de lui faire un gilet Entrechat, accompagné du bonnet assorti, puis d’une blouse et d’un bloomer.

J’ai fait le gilet et le bonnet Entrechat dans le cadre du KAL organisé au printemps dernier par leur créatrice, Frogginette. J’avais le patron du gilet (en version worsted) depuis longtemps et la laine adéquate aussi (de la Magic+ de Bergère de France en coloris Senève). Ce KAL (et cette future naissance) m’ont donc décidée.

C’est un patron vraiment astucieux et le bonnet complète ce modèle tout mignon.

Le modèle du gilet se trouve ici et celui du bonnet .

Pour la blouse, j’ai choisi un modèle Petit citron que j’avais déjà fait à ma fille quand elle était encore petite : le haut de pyjama Péguy, que je n’ai jamais utilisé comme haut de pyjama, mais toujours comme blouse. La seule modification que j’ai apportée, est que je n’ai pas froncé les poignets.

Enfin, il me restait assez de tissu pour faire un bloomer assorti (c’est trop mignon, non ?), selon le modèle de bloomer Tréboul des Patronnes. Il est rapide et facile à faire, aucun souci.

Une autre naissance a eu lieu dans mon entourage ces derniers temps, alors je m’active encore actuellement sur de la layette, mais cette fois ce sera un modèle perso. A suivre…

En pointillés

Non, je ne parle pas de ma façon d’alimenter ce blog…

En pointillés est le nom du dernier modèle que j’ai publié, ou plutôt des derniers modèles, car ils sont deux, une version enfant et une version adulte.

Il s’agit d’un gilet, dont les devants et le dos sont en dentelle. Une dentelle tout simple, juste faite de jetés et de diminutions, qui crée des lignes de trou-trous. Les lignes du devant viennent peu à peu se répandre dans le dos et forment ainsi un dos très graphique, j’ai envie de dire « spectaculaire », mais je suis modeste !

Je l’ai d’abord créé et tricoté pour ma fille et, une fois fini, j’ai eu envie de m’en faire un aussi. Mes testeuses, qui avaient elles aussi très envie d’une version adulte, m’y ont encouragée et je ne regrette absolument pas. J’adore mon gilet ! Il est très agréable à faire et à porter.

Ma fille aussi l’adore !

En pointillés se tricote de haut en bas, en commençant par l’encolure, avec des emmanchures raglan. Il ne nécessite aucune couture.

J’ai tricoté le sien en Muskat de Drops, un fil 100% coton, que j’ai tricoté aux aiguilles 3 et 3.5 mm.

J’ai fait le mien dans un fil qui n’existe plus, la Glycina de la Filature du Valgaudemar. Cette filature, installée dans les Alpes, a malheureusement fermé cet été. Ce fil est un mélange de coton et de bambou, très agréable à tricoter et très doux.

Je vous propose ces deux modèles dans un large choix de tailles.

Pour les tailles enfants, cela va du 6 mois au 12 ans. Et pour les tailles adultes, du XS au XXL.

Pour le tricoter, il vous faut un fil Sport ou DK. J’ai fait mes deux prototypes en coton, mais on peut aussi le tricoter en laine ou autre. D’ailleurs, je m’en suis commencé un autre en mérinos, qui sera parfait pour l’automne. Je vous en parlerai plus quand il sera fini…

Pour la version enfant, le modèle est proposé avec des manches courtes ou longues.

Pour la version adulte, vous avez aussi le choix avec des manches trois-quarts, comme celui que j’ai réalisé pour moi.

Pour fêter la sortie de ces modèles et aussi parce que c’est mon anniversaire, non seulement ces deux gilets, mais aussi tous mes modèles auto-publiés sont à -25 % sur Ravelry jusqu’à dimanche soir.

Pour le gilet fille :

Pour le gilet femme :

Pour retrouver tous mes modèles : c’est ici !

Dernières cousettes ?…

Avant-hier, ma machine à coudre s’est bloquée. J’ai démonté la partie où ça coinçait (le logement de la cannette), mais je n’ai pas réussi à remettre les choses en route. Je ferai un autre essai…

Avant cet incident, j’ai tout de même pu coudre une jupe pour moi et un combishort pour ma fille. Les voici donc :

Cette jupe est le modèle « b » du livre Vêtements de tous les jours. Je l’ai déjà cousue, donc je savais qu’elle m’allait bien (en taille M).

J’ai retrouvé ce tissu en mettant de l’ordre dans mes laines (!) et je me suis dit qu’il fallait vraiment que je m’en fasse une jupe maintenant.

C’est un wax, mais avec des motifs d’inspiration chinoise (!!!). Un peu curieux, mais il me plaît beaucoup, notamment en raison de sa couleur indigo. Evidemment, je l’ai déniché à des puces de couturières.

Voici quelques-uns de ces motifs d’un peu plus près :

Et pour vous prouver que c’est bien du wax :

Quant au combishort de ma fille, j’ai utilisé le modèle « Summer romper for kids » de Purl Soho. Un chouette patron, que j’avais déjà utilisé lui aussi, mais ma fille ayant grandi, il a fallu refaire un combishort plus grand – elle aime beaucoup le porter !

Les explications sont en anglais, mais elles sont illustrées pas à pas, donc il n’y a aucun souci. Par contre, il taille un peu grand, donc pour ma fille de 7 ans, j’ai coupé le 6/7 ans et elle est vraiment à l’aise dedans ; il lui ira encore l’an prochain.

Je l’ai cousu en baptiste Liberty. Et cette fois, j’ai pris la peine de faire les biais dans le même tissu.

J’ai dû finir de coudre les bretelles à la main – que c’est long… – car c’est à ce moment-là que ma machine m’a lâchée !

Pondichéry

Je vous emmène en voyage ?

Voici Pondichéry, mon nouveau modèle :

Pondichéry est une étole rectangulaire avec des motifs de dentelles inspirés de motifs indiens. Ses deux extrémités sont agrémentées de nopes qui ajoutent encore une touche exotique.

J’ai créé ce modèle spécialement pour Le Chat qui tricote et leur fil Féline (celui que j’avais déjà utilisé pour mon modèle de châle Chat et souris). Il sort à l’occasion des Estivales de la laine, un festival organisé dans les Alpes de Haute-Provence. Le modèle sera également disponible sur la boutique en ligne du Chat qui tricote, en kit. Et dans quelques jours, vous pourrez aussi le retrouver dans ma boutique Ravelry.

Lorsque Camille (la teinturière du Chat qui tricote) m’a demandé si je pouvais leur créer un modèle, j’ai de suite imaginé cette étole légère, colorée et épicée. Il se trouve que, dans le même temps, sans que je le sache, elle mettait au point un nouveau coloris, intitulé « Bollywood » ! Evidemment la couleur parfaite pour ce modèle d’inspiration indienne.

Même si vous pouvez bien sûr tricoter cette étole dans d’autres couleurs ! Allez faire un tour sur le site du Chat qui tricote et vous verrez que la Féline est disponible dans une belle gamme de couleurs qui conviendront tout aussi bien à ce modèle. Je vous conseille toutefois d’utiliser un coloris uni ou semi-uni, mais pas trop varié, afin de bien faire apparaître les différents points.

Pour réaliser cette étole, il vous faut 2 écheveaux de Féline, ou environ 600 mètres de laine fingering. Elle se tricote aux aiguilles 3.5 mm.

Les motifs sont entièrement expliqués par diagramme. Le motif central (motif « cachemire ») demande un peu plus d’attention que les autres, car il se travaille aussi sur quelques rangs envers, mais il reste tout à fait abordable.

Au final, l’étole mesure 176 x 40 cm. La taille peut varier un peu en fonction de votre échantillon et de votre blocage.

Justine en Afrique

Il y a quelques jours la créatrice des patrons Ready to Sew a mis en ligne un patron de jupe gratuit : Justine.

Aussitôt téléchargé, aussitôt imprimé et, le week-end suivant, coupé et cousu. Il ne restait plus que les boutons, achetés et cousus hier soir – mais pourquoi les merceries n’ouvrent-elles pas le dimanche ? Les magasins de bricolage le font bien ! Je ne suis pas la seule à avoir des « urgences » couture le dimanche après-midi, non ?

Bref, il faut croire que c’était LA jupe que j’attendais. Je me précipite rarement sur un nouveau patron. D’ordinaire, je préfère voir d’abord ce que d’autres en ont fait, en ont pensé… J’hésite, je pèse le pour et le contre… Avant de me décider, ou pas !

Mais là, j’avais ce coupon – coupon est ici un euphémisme, j’en avais plus de 10 mètres ! – de tissu wax, acheté l’an dernier aux puces des couturières de mon village, qui attendait le modèle adéquat. Et c’était lui !

Je suis vraiment très contente de ma jupe. J’ai hésité à faire les poches, parce que je ne suis pas très « poches » (même si c’est bien utile), mais je ne le regrette pas, je trouve qu’elles sont tout à fait à leur place sur ce modèle et avec ce tissu.

J’adore ce patron. Il est simple, bien expliqué et le rendu est parfait. J’aimerais d’ailleurs beaucoup refaire cette jupe avec un autre tissu, histoire de voir ce que ça donne.

Vous pouvez retrouver le patron ici. C’était la première fois que je cousais un patron de cette créatrice, que j’avais déjà repérée depuis quelque temps. D’autres de ses modèles me font de l’oeil, comme le top Jily, que je trouve très classe.

Quant au tissu, c’est un authentique wax, que j’ai acheté à des puces de couturière en coupon entier, encore scellé par ses certificats :

J’en ai donc encore environ 8 mètres, de quoi faire bien d’autres choses avec. J’aimerais bien me faire une veste estivale, par exemple la veste Nénuphar de Deer and Doe – ça ferait un mix africano-japonais original. Qu’en pensez-vous ?

Tartanesque pour hommes

Encore un nouveau modèle, cette fois pour les hommes !

Et voilà Tartanesque !

C’est un gilet sans manche, boutonné devant, avec un motif texturé qui me rappelle les tartans écossais – d’où son nom…

Il se tricote aux aiguilles 4.5 et 5 mm, de quoi être bien au chaud tout en étant élégant !

Je l’ai tricoté en Cascade 220 Heathers, coloris « teal », un bleu avec des nuances de vert, que j’aime beaucoup.

Il vous faudra 750 (780/820/860/900/950) de laine worsted pour le tricoter en tailles S (M/L/XL/2XL/3XL).

J’ai mis 5 boutons métalliques, qui donnent une touche assez masculine au gilet.

Entre la laine qui se tricote en 5 et le motif qui pousse à avancer, c’est un modèle qui se tricote assez vite, d’autant plus qu’il est sans manches. Il n’y a donc plus aucune raison d’hésiter à tricoter quelque chose pour un homme !

Encore moins quand on sait qu’il y a 25% de réduction sur ce modèle jusqu’au 17 juin !

Et une dernière photo pour vous montrer le dos :