Archives du mot-clé chaussettes

Pinaceae fing socks

Si vous avez réussi à lire d’un trait le titre de ce post, bravo !

Plus sérieusement, il s’agit, comme vous l’aurez sans doute deviné, d’un nouveau modèle de chaussettes :

Mais pas n’importe quelles chaussettes !

Ce sont les chaussettes qui viennent compléter l’ebook Pinaceae, commencé il y a déjà… plus d’un an et demi ! Il était temps ! J’avais dès le début prévu un modèle de chaussettes assorties, mais je ne me sentais pas encore assurée sur ce terrain. Depuis, j’ai créé deux modèles de chaussettes (Algebra socks et Ceres’ feet) et j’ai gagné en confiance, ce qui m’a permis de me lancer dans celles-ci.

Elles reprennent bien entendu le même motif d’arbres que les autres pièces de l’ebook, incorporé ici en jacquard au niveau du mollet.

Elles se tricotent en partant des orteils, avec deux couleurs : une principale et une contrastante utilisée pour les orteils, le talon, le motif de jacquard et la bordure.

Elles sont disponibles en 4 largeurs de pied et 11 pointures, du 35 au 45. Elles peuvent donc convenir aussi bien aux femmes qu’aux hommes, et même aux grands enfants.

L’ebook Pinaceae compte maintenant 7 modèles :

– trois modèles en laine DK:

  • un col

  • un bonnet

  • des mitaines

– quatre modèles en laine fingering:

  • un col

  • un bonnet

  • des mitaines

  • et bien sûr les chaussettes !

Vous pouvez acquérir tout l’ebook ici :

et les chaussettes seules ici :

Attention, je n’ai pas dit que l’ebook était clos…

Cérès

De ses pieds, Cérès foule la terre qu’elle ensemence de ses mains…

Cérès (pour les Grecs Demeter) est la déesse de l’agriculture et des moissons. Avec le printemps qui arrive, elle se remet au travail…

Je lui dédie mes deux nouveaux modèles :

Ceres feet

et Ceres hands

Comme vous l’aurez compris, il s’agit d’un modèle de chaussettes et d’un modèle de mitaines.

Ces deux modèles ont été créés en partenariat avec (Vi)laines, que je remercie profondément de sa confiance. Pour tout dire, je tricote ses laines depuis plusieurs années maintenant, j’en suis vraiment fan et je suis trop contente de pouvoir faire quelque chose avec elle !

Ces deux modèles se tricotent dans son fil Chaussettes (75% laine, 25% nylon), qui est doux, résistant, très agréable à tricoter et à porter et qui en plus est disponible dans des couleurs magnifiques.

J’ai fait les chaussettes dans le coloris « Remplir l’herbier de jolies feuilles » (un coloris bien en phase avec le modèle, n’est-ce pas ?) et les mitaines dans le coloris « Contempler les nuages ».

Les chaussettes comme les mitaines se tricotent aux aiguilles 2.5 mm, tout en rond. Des orteils vers les mollets pour les chaussettes et des poignets vers les doigts pour les mitaines.

J’ai repris pour les deux le même motif de feuilles avec tiges, qui est très facile à faire. Sur les chaussettes, j’aime particulièrement ces tiges qui montent le long du pied et se terminent à différentes hauteurs tout autour de la cheville.

Les chaussettes sont disponibles en 3 largeurs de pied et en 8 pointures : 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42.

Les mitaines existent quant à elles en 3 tailles : S, M et L. La taille S peut convenir à des enfants.

Dans le cadre du partenariat avec (Vi)laines, si vous lui achetez la laine nécessaire pour réaliser ces modèles, il vous suffira de lui dire en commentaire que vous les voulez et je vous les enverrai gratuitement !  La boutique des (Vi)laines, c’est ici. Si vous achetez un écheveau de Chaussettes – à mon avis, c’est difficile de n’en acheter qu’un seul ! – vous pourrez demander soit le patron des chaussettes, soit celui des mitaines. Si vous achetez deux écheveaux, vous pourrez demander les deux. Sympa, non ?

Sinon, vous pouvez aussi retrouver ces deux patrons sur Ravelry, ici et ici.

Le nom de Cérès est aussi cher à mon coeur pour des raisons plus personnelles, car c’est cette déesse qui a donné son nom au village dont est originaire mon mari. Une statue de la déesse y a même été retrouvée.

Quant à la tasse de thé que vous voyez sur les photos des mitaines, elle fait partie d’un service en porcelaine de Limoges qui me vient de ma grand-mère, celle qui m’a appris à tricoter.

Comme vous le voyez, pour moi, créer un modèle c’est bien souvent aussi convoquer un souvenir, rendre hommage à une personne ou un lieu qui me sont chers…

Algebra socks

Je reviens avec un nouveau patron !

Algebra socks :

C’est mon premier patron de chaussettes publié, mais certainement pas le dernier (attendez un peu…) !

J’ai repris le point texturé créé pour les pulls sans manche Algebra et Algebra for babies, en le modifiant un peu pour l’adapter à un modèle de chaussettes. D’où le nom : Algebra socks.

Ce point texturé a deux avantages :

  • il rend ces chaussettes tout à fait addictives à tricoter
  • elles sont en plus très confortables et vraiment agréables à porter

Pour vous dire que j’ai aimé les tricoter : j’en ai fait 4 exemplaires ! Les premières étaient pour moi (c’était mon prototype), puis j’en ai fait une paire pour mon mari, une autre pour mon papa et enfin, mon fils en a voulu une aussi, en bicolore.

C’est un modèle pour femmes ET hommes. Il inclut par conséquent 4 largeurs de pied et 11 pointures (du 35 au 45) !

Pour les tricoter, il vous faut un fil à chaussettes et des aiguilles 2.5 mm. Elles se tricotent en commençant par les orteils. C’est une construction que j’aime beaucoup, car elle me permet vraiment d’avoir des chaussettes à ma pointure.

Voici les différents fils que j’ai utilisés pour tricoter ces 4 paires : Les bleu turquoise faites pour moi sont en Blue twist sock des Jolies de Milie ; les gris foncées pour mon mari en Chaussettes de (Vi)laines ; celles en vert uni en Olé socks comfort tweed de Katia et enfin, pour mon fils, j’ai utilisé de la Regia 4 fädig color (le fil multicolore) et de la Fabel de Drops.

Jusqu’au 17 février, elles sont à -25% !  

 

Tricoter pour mes pieds

… et non tricoter avec mes pieds !

Je me rends compte que j’ai oublié de vous montrer plein de trucs que j’ai faits ces derniers temps, et en particulier des choses que j’ai tricotées pour mes pieds.

Oui, je suis toujours aussi frileuse, surtout des pieds. Il leur faut donc de la laine pour être au chaud.

Pour commencer, je me suis tricotée une nouvelle paire de chaussettes. Je l’ai commencée dans le trajet pour aller en vacances à la montagne, ce qui a permis de bien les avancer, puis je les ai finies une fois sur place.

J’ai associé deux laines (Fabel de Drops et Superba Paint 4 fädig de Rico Design) et deux couleurs (naturel et rose pâle), pour faire des chaussettes à rayures ( 4 tours d’une couleur, 4 tours de l’autre, et on recommence). Rien de bien sorcier, mais j’aime beaucoup le résultat et je trouve que les deux couleurs fonctionnent bien ensemble. Ce sont pour l’instant mes chaussettes tricotées que je préfère.

C’est aussi parce que je les ai faites légèrement plus petites et plus étroites que les précédentes. J’ai repris les mêmes explications que pour la paire précédente, mais en diminuant un peu les dimensions. Et là, j’arrive pile à la taille de mon pied, elles me vont parfaitement. Bref, c’est le pied !

Autres projets pour mes pieds (et ceux de ma fille) : des chaussons !

Mes chaussons (cousus maison) arrivaient à expiration (c’est-à-dire que la semelle commençaient à être sérieusement usée) et il m’en fallait donc de nouveaux. J’ai décidé cette fois d’essayer de faire des chaussons tricotés et feutrés. Comme ça, j’en profitais aussi pour essayer la technique du feutrage, que je n’avais jamais tentée jusque-là.

Je me suis donc tournée vers le site de Drops, où je savais pouvoir trouver plusieurs modèles de chaussons feutrés, et j’ai choisi un patron qui me paraissait assez simple et pour lequel j’avais déjà la laine en stock à la maison (de la Népal). Ce fut simple effectivement, et en deux soirées, j’ai obtenu deux paires de chaussons, une verte pour moi et une rose pour ma fille.

(les deux paires ne sont pas à la même taille, même si le cadrage de la photo le laisse penser)

Seule modification par rapport au patron : je n’ai pas fait la fleur au crochet, mais j’ai choisi de décorer les chaussons avec de gros (et jolis) boutons cousus après le feutrage.

Ma première appréciation après avoir réalisé ce modèle fut mitigée : je n’étais pas entièrement satisfaite de la façon de procéder pour les faire, ni des dimensions, surtout au niveau des côtés qui me semblent trop étroits. A l’usage, ils s’avèrent toutefois confortables et bien chauds et pas si mal que ça…

MAIS, si je ne suis pas entièrement satisfaite de ce modèle, je suis en revanche conquise par le feutrage ET par l’idée de tricoter mes chaussons. DONC : attendez-vous à ce qu’il y ait des chaussons entièrement « maison » (patron et réalisation) par ici un de ces jours… J’ai même commencé à faire quelques prototypes, ce n’est donc pas une idée en l’air !

 

Chaussettes !

Oui, je me suis enfin tricoté une nouvelle paire de chaussettes !

Parce qu’avec deux paires, je n’en avais pas assez.
Parce que mes pieds ont vraiment besoin de chaussettes bien chaudes – et je l’ai bien senti ces derniers temps avec les températures très hivernales que nous avons eues…
Parce que j’y ai pris goût.
Parce que les chaussettes c’est chouette !

img_0902_medium2Et cette fois, j’avais envie d’improviser un peu…

Pour ce faire, je suis partie des explications offertes par Louise, des laines Biscottes. Son Patron de base est formidable : outre le fait qu’il est gratuit, il fournit les explications pour plusieurs façons de tricoter les chaussettes (en commençant par les orteils ou par le haut), avec plusieurs modèles de talons. Il y a même un tableau très complet pour faire des chaussettes dans les tailles qu’on veut, enfants, femmes ou hommes. Un patron de base, certes, mais pas basique et très utile.

En plus, les explications sont claires et bien détaillées. Elles peuvent être utilisées par des débutantes de la chaussette.

Les explications sont faites pour des chaussettes en jersey tout droit. Voici comment j’ai accommodé les miennes (j’ai choisi le modèle commençant par les orteils, avec talon double) :

  • je les ai faites en deux couleurs : les orteils, talons et la bordure du haut sont contrastés
  • j’ai fait le dessous en jersey envers
  • pour le dessus et la jambe, j’ai tricoté en faisant *3 m. endr., 1 m. env.*.

img_0904_medium2

Pour ce qui est de la laine, celle en écru est de la Fabel de Drops et la rouge provient du reste de mes précédentes chaussettes (en Katia Olé socks comfort tweed donc).

img_0905_medium2J’ai déjà plein d’idées pour les suivantes…

 

Chauds les pieds !

Je tricote depuis de nombreuses années – je ne vous dirai pas combien, vous me prendriez pour une vieille mamie ! En fait, depuis que j’ai appris un été avec ma Mémé, je ne me suis jamais arrêtée.

Jusqu’à ces dernières années, il ne me serait pas venu à l’idée de tricoter des chaussettes. Des pulls, des gilets, des écharpes et des bonnets, oui, mais des chaussettes, quelle idée ! Je ne sais pas vraiment pourquoi…

Mais ça, c’était avant. Avant que je ne devienne accro à Ravelry, avant que je ne découvre les milliers de modèles de chaussettes qu’on peut y trouver, dont certaines sont de pures oeuvres d’art, dont je n’oserais même pas recouvrir mes pieds…

Et c’était aussi avant qu’à force d’avoir froid aux pieds, je me dise que les chaussettes en coton du commerce n’étaient sans doute pas assez chaudes.
Après une première paire assez basique faite l’an dernier, pour tester en quelque sorte, je viens de me tricoter une nouvelle paire :

J’ai choisi le modèle Firestarter in four languages que j’ai trouvé sur Ravelry et qui me plaisait bien.

img_0855

Franchement, je ne vous conseille pas ce modèle, surtout si ce sont vos premières chaussettes, mais pas seulement. Les explications manquent de clarté et ne sont pas complètes. Par exemple, il n’est pas écrit que les parties du dessus et du dessous du pied où il n’y a pas le motif de torsades sont tricotées en jersey endroit. Certes, on le voit bien sur les photos – et d’ailleurs, heureusement qu’il y a plusieurs photos dans les explications, elles m’ont bien aidé – mais cela devrait être aussi écrit. Bref, c’est un modèle plutôt brouillon et élusif.

Mais ça ne m’empêche pas d’être contente de mes chaussettes, que je trouve très jolies et surtout bien chaudes.

img_0856

Pour les tricoter, j’ai utilisé le fil Olé socks komfort tweed de Katia que j’ai trouvé dans ma mercerie locale. J’aime bien ce coloris chiné. J’ai acheté aussi le coloris vert chiné.

En tricotant ces chaussettes, il m’est venu plein d’idées de modèles de chaussettes – je ne peux pas m’en empêcher ! Il est donc possible qu’un jour je vous propose un modèle de chaussettes perso… Qui veut me prêter deux bras ?