Archives pour la catégorie Non classé

Mon avis sur « Le guide des torsades »

A Noël – mais non, ce n’est pas si loin ! – je me suis fait offrir Le guide des torsades. 150 modèles de torsades, par Norah Gaughan (éditions Eyrolles, Paris, 2017). Il est sorti à l’automne et donc c’était une bonne idée de cadeau…Aujourd’hui, maintenant que j’ai eu le temps de le feuilleter attentivement, je vous donne mon avis.

Tout d’abord, j’aime beaucoup les torsades et même si je n’en ai pas encore beaucoup mis dans mes modèles (enfin, un peu quand même), je rêve de petits gilets et de grandes vestes couverts de torsades… Donc, c’est surtout pour développer l’inspiration que je souhaitais avoir ce livre.

Et des torsades, il y en a. Elles n’y sont pas toutes, on peut trouver d’autres torsades encore, mais le choix est quand même important. Ce qui est intéressant, c’est que certaines sont présentées en plusieurs versions, ou avec des variantes, ce qui peut donner des idées pour apporter ses propres modifications.

Difficile de ne pas trouver une (ou plutôt des) torsade(s) qui vous plaira(ont). L’auteur part des plus simples :

Pour aller vers des compositions plus élaborées :

Un régal pour les yeux…

Elles sont accompagnées de 15 modèles (bonnet, pulls, poncho, écharpe…) qui reprennent les torsades présentées. Personnellement, je ne suis pas très fan de ces modèles, mais ce n’était pas pour eux que j’ai voulu ce livre, donc ce n’est pas bien grave, d’autant qu’ils ne constituent pas l’essentiel du volume. Pour moi, ils sont plutôt là à titre d’illustration, pour montrer ce qu’une torsade peut donner quand elle est intégrée dans un pull, par exemple.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, en revanche, c’est le chapitre I, intitulé « Fondamentaux ». Y sont expliqués les différents types de torsades, la façon dont il faut lire les diagrammes, les différents symboles utilisés avec l’explication du point et le sens dans lequel il faut croiser les mailles. C’est très utile et les débutantes ne devraient surtout pas zapper cette partie – même si on a envie de la sauter pour aller tout de suite aux photos des torsades !

Et ce qui m’a plu le plus dans cette partie, c’est le « Système d’équivalence en mailles jersey (EMJ) ». Un grand merci à l’auteur d’avoir pensé à le mettre dans son livre et de l’avoir expliqué. On voit trop souvent des modèles où les parties en jersey qui suivent ou précédent les torsades gondolent, juste parce que cette équivalence en mailles jersey n’a pas été prise en compte ! Ici, pour chaque torsade présentée, l’EMJ est indiquée. C’est vraiment précieux pour pouvoir intégrer les torsades qu’on veut dans ses propres modèles, ou bien changer de torsade.

Donc, je recommande chaudement ce livre à toutes celles qui aiment les torsades, à celles qui voudraient en faire mais n’osent pas, à celles qui veulent faire leurs propres modèles avec des torsades… bref, à toutes les tricoteuses (et tricoteurs bien sûr !) !

Indie Design Gift a long 2017

Quezaco ?

Je n’ai pas l’habitude de vous inonder d’anglicismes, mais là, c’est le titre officiel de cette manifestation.

De quoi s’agit-il ? Le but de cette initiative (qui revient tous les ans à la même date) est de promouvoir les designers indépendants qui vendent leurs modèles sur Ravelry, en les mettant en avant et en proposant une partie de leurs modèles à un prix réduit (-25%).

Cela a commencé le 21 novembre à 8h du soir, horaire de la côte Est des Etats-Unis, soit le 22 novembre pour nous, en France. La promotion dure jusqu’au 28 novembre minuit (même horaire). Il faut utiliser le cote « giftalong2017 » pour obtenir la réduction.

Mais le GAL (abréviation de Gift A Long) dure en réalité plus longtemps, puisque jusqu’au 31 décembre, vous pouvez participer à des KALs en tricotant les modèles des designers participant (et pas seulement les modèles qui bénéficient de la réduction) et en tentant de remporter des prix. Les gagnants sont tirés au sort parmi les projets réalisés dans différentes catégories (cols, bonnets, châles, etc.).

C’est ma première participation en tant que designer et vous pouvez trouver sur la page Ravelry de mes modèles un « bundle » qui regroupe mes modèles en promotion. C’est . (attention, ce bundle sera supprimé quand la promotion sera terminée)

J’y ai surtout mis des accessoires : cols, bonnets, mitaines, châle… mais aussi deux pièces de vêtements: Grande gourmandise et Petite gourmandise.

Les organisateurs de cette manifestation n’autorisent pas à inclure dans la promotion les ebooks. Or, une bonne partie de mes modèles d’accessoires font partie d’ebooks, même s’ils peuvent être achetés individuellement. Du coup, j’ai décidé que, de façon permanente, donc même après la fin du GAL 2017, si vous achetez un de mes modèles issu d’un ebook et que vous voulez ensuite acheter l’ensemble de l’ebook, ce dernier verra son prix réduit du montant que vous avez payé pour le modèle individuel.

Mais je suis loin d’être la seule à participer au GAL 2017 : au total 311 designers du monde entier s’y sont joints et proposent plus de 5000 modèles à prix réduit ! De quoi avoir le tournis…, mais largement de quoi trouver son bonheur ou son projet, non ?

Si vous voulez tout savoir et participer, c’est ici !

 

KAL accessoires

Demain, démarrera un nouveau KAL sur mon groupe Ravelry, ici.

Tout le monde peut participer ! (à condition de respecter les règles, qui sont expliquées sur la page du groupe).

Pour le principe, il s’agit de tricoter un (ou plusieurs) de mes modèles d’accessoires (cols, bonnets, mitaines, châle, etc.) avant le 25 décembre pour tenter de gagner un cadeau. Il y aura 3 gagnants, qui seront désignés par tirage au sort le 26 décembre !

Vous pouvez choisir parmi mes différents modèles d’accessoires ici. Mais d’autres vont bientôt sortir, qui pourront aussi être choisis pour ce KAL.

Une petite photo pour vous mettre en appétit ?

Alors, qui participe ?

 

Et pour moi…

Il y a presque un an, je m’étais cousue une chemise de nuit. J’en suis très contente, elle est très agréable à porter. Du coup, je me suis dit qu’il m’en fallait une deuxième. Pareille. Juste dans un autre tissu.

J’ai donc fait pareil : j’ai repris le modèle du tee-shirt Plantain, que j’ai simplement rallongé et dont j’ai fait le décolleté moins creusé. J’aurais bien voulu faire des manches longues cette fois-ci, mais ça ne rentrait pas dans mon tissu. Pas grave, je suis restée sur les manches 3/4. Et je n’ai pas fait le dos plus long que le devant, car j’ai trouvé que cela ne donnait rien.

Pour le tissu (du jersey évidemment), je ne me souviens plus où je l’ai acheté. D’après le nom qui figure sur la lisière, ce doit être un tissu pour enfant. Eh bien, tanpis, je l’ai pris pour moi !

 

 

Un bain de soleil

Voilà un modèle qui porte un nom d’actualité !

C’est mon nouveau modèle de robe d’été !

Je dois dire que j’ai un faible pour ces robes avec un haut tricoté et une jupe en tissu… Et comme ma fille les porte avec plaisir, je ne me gêne pas pour en inventer une nouvelle régulièrement !

Celle-ci est aussi proposée en version top, c’est-à-dire comme le haut de la robe, mais un tout petit peu plus long. Les deux versions sont sur la même fiche. Donc, vous avez deux modèles en un !

Je suis d’ailleurs en train de tricoter la version top (dans les tons bleus cette fois) et je vous le montrerai dès qu’il sera fini…

Ce haut de robe ou top se tricote en une seule pièce. On commence par le haut du dos, puis le haut du devant. On joint les deux pour tricoter en rond, jusqu’à la bordure en dentelle du bas. On relève alors des mailles le long des bordures d’emmanchures et on monte des mailles pour faire les bretelles, qui sont boutonnées dans le dos.

Les explications sont également données pour la couture de la jupe – et en plus, c’est une couture vraiment facile !

C’est un modèle très simple et très rapide. Vous avez encore largement le temps de le faire avant de partir en vacances !

Le modèle est disponible du 2 au 12 ans.

Je l’ai tricoté en Natura just cotton de DMC, dont j’aime beaucoup la gamme de couleurs. On peut utiliser n’importe quel coton fin. Il en faut :

  • version robe: 100 (125/150/175/200/225) mètres en couleur principale (CP) et 50 (50/50/75/75/75) mètres en couleur contrastante (CC).
  • version débardeur: 150 (175/200/225/250/275) mètres en couleur principale (CP) et 75 (75/75/100/100/100) mètres en couleur contrastante (CC).

Il vous faudra aussi :

  • Aiguilles circulaires n° 2,5 et 3.
  • 1 anneau marqueur.
  • 2 boutons de 13 mm.
  • Pour la robe : deux rectangles de tissu de 50 (54/58/62/68/74) cm de large et 42 (45/49/52/56/60) cm de hauteur.Jusqu’à la fin du mois de juin, j’offre 20% de réduction sur ce modèle !

La Flotte en Ré – résultat du concours

Il est temps de procéder au tirage au sort pour voir qui a gagné les explications du gilet La Flotte en Ré

J’ai compté 12 participations. Au passage, merci à toutes pour vos gentils commentaires.

Alors, voilà, c’est :

qui a gagné ! Bravo à toi ! Je t’envoie directement le fichier dans ta « library » sur Ravelry. Si tu veux que je te l’envoie aussi par mail, dis-le moi.

J’en profite pour vous montrer le gilet version garçon fini, avec ses boutons (dans l’article précédent, je vous l’ai montré sans boutons) :

Et depuis, j’en ai commencé un autre pour ma fille, donc en 6 ans, et je vous le montrerai quand il sera fini.

Sur ce, je file faire le tirage au sort sur Facebook…