Archives pour la catégorie Non classé

Pas de deux

Cette année, ma fille a commencé la danse. Vous imaginez la suite…

Je ne pouvais pas la laisser sans jambières faites maison ! En plus, c’est simple et rapide à faire.

Pour son dernier cours de danse avant les vacances, j’ai tricoté en cachette ces deux jambières et les ai glissées dans son sac de danse. Elle les a découvertes en allant se changer dans le vestiaire.

Il ne faut pas grand chose pour rendre heureuse une petite fille !

Pour que toutes les petites filles (et les grandes) aient droit à ce petit bonheur, j’ai décidé de vous offrir ce modèle. Oui, il est gratuit (et le restera).

Il y a trois tailles : enfant, adolescente et adulte. Comme le motif de côtes rend ce modèle très élastique, ces trois tailles peuvent convenir à toutes.

Il se tricote aux aiguilles 4 mm. Et il vous faut deux couleurs de fil worsted :

  • 100 (125/150) mètres en couleur principale,
  • 50 (65/75) mètres en couleur contrastante.

J’ai utilisé la Tordues Aran de (Vi)laines, dans les coloris « Diabolo grenadine » et « La maison de Ponyo ». Cette laine est qualifiée de Aran, mais pour moi, elle est plus fine et se tricote plutôt en 4 mm.

Pour avoir le modèle, allez le télécharger .

 

PS: oui, je sais, maintenant il faut que je lui fasse le cache-coeur aussi !

 

 

Ksour cardigan pour les filles

Un nouveau modèle sort aujourd’hui !

Il s’agit du gilet Ksour cardigan (girls).

Comme son nom l’indique, ce modèle est destiné aux filles, plus précisément les tailles vont du 2 au 12 ans.

Psst : la version femme sort bientôt…

Je l’ai tricoté en Tordues DK de (Vi)laines, coloris « Pamplemousse au sucre » (miam !). C’est un fil que j’adore, bien retordu, rond, facile à tricoter. En plus, comme d’habitude, les couleurs de Marion sont magnifiques…

Ce gilet est tout simple : il se tricote de haut en bas, avec des manches raglan et sans couture. Il a juste un petit plastron texturé en haut du devant. C’est qu’il est la version gilet du pull Ksour, que j’ai créé il y a maintenant plusieurs années…

Pour le réaliser, il vous faudra 400 (500/600/650/750/850) mètres de laine DK et 5 (5/5/5/7/7) boutons de 15 mm.

Il se tricote aux aiguilles 3.5 et 4 mm.

Si vous souhaitez l’acquérir, ne traînez pas, il est à -20% jusqu’au 31 mai !

Et juste une dernière photo pour vous montrer que même si elle n’était pas très coopératrice au début, j’ai quand même réussi à faire sourire – et même rire – ma fille :

 

Rustrel

En ce moment – hasard des collaborations – les publications de modèles se bousculent (et ce n’est pas fini !).

En voici un nouveau, cette fois-ci très estival – il faut bien que vous vous prépariez pour l’été (en espérant qu’il arrive pour de bon !) : Rustrel.

C’est un petit top à manches courtes, tricoté en lin (j’ai utilisé le fil 100% Lino de Katia, dans un très beau rouge). Il se tricote de haut en bas, d’une seule pièce – aucune maille à relever ni à mettre en attente, aucune couture à faire. Il est donc très simple et rapide à faire. Un petit motif de « rayures » créées par des mailles envers agrémente les manches et le bas du corps. Quelques augmentations sur les côtés permettent de l’élargir légèrement en dessous de la taille.

Tricoté en lin, il est idéal pour les chaleurs de l’été, à porter à même la peau. Mais rien ne vous empêche de le tricoter en coton, en soie, en bambou, etc.

Il est disponible en tailles XS-S-M-L-XL-XXL.

Il vous faudra 530 (560/600/650/700/750) mètres de lin fingering et des aiguilles circulaires de 3.5 mm.

J’ai réussi à prendre des photos un jour d’avril où il faisait beau et chaud – ce qui n’était pas gagné !

Ce modèle est publié dans le numéro de Mai 2018 du magazine en ligne Knotions. Il est disponible gratuitement, en français et en anglais. Alors, n’hésitez pas à le télécharger et à le tricoter !

Rustrel est le nom d’un village provençal connu pour ses mines d’ocres de plusieurs couleurs. Parmi elles, il y a un rouge sombre très proche de celui du fil que j’ai utilisé.

Les soirs bleus

Aujourd’hui sort mon nouveau modèle : Les soirs bleus

Il s’agit d’une étole asymétrique, tricoté d’une pointe à l’autre. Elle associe du point mousse et des motifs de dentelle.

Ce modèle a été créé en association avec Petit Bout de laine et est disponible en kits sur son site en exclusivité jusqu’à la fin du mois de mai.

Pour tricoter cette étole, il vous faudra 2 écheveaux de Sweetfing SW de Petit Bout de laine, ou 750 mètres de laine fingering. Un coloris varié convient très bien à ce modèle, mais vous pouvez aussi choisir une teinte plus unie.

Elle se tricote aux aig. 3 et mesure environ 210 x 50 cm.

Elle est donc bien longue et enveloppante.

Vous pourrez retrouver ce modèle sur ma page Ravelry au début du mois de juin.

Le nom de ce modèle vient du poème qui m’est venu en tête lorsque j’ai eu les écheveaux de Petit Bout de Laine entre les mains. J’avais flashé sur leur couleur (Plonger dans le lagon) quand elle m’a proposé de choisir le coloris, mais ils étaient encore plus beaux en vrai.

Sensation

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme

Arthur Rimbaud

En avant !

En collaboration avec les Laines Biscottes, j’ai créé ce petit gilet pour bébés.

Les tailles vont du 1 au 24 mois.

Pour ce modèle, j’ai spécialement créé ce motif, sur les devants et le dos. Les manches sont tricotées en jersey envers.

Il se tricote de haut en bas, avec des emmanchures raglan et sans couture.

Je l’ai tricoté avec la laine La Douce MCN des Laines Biscotte. Un fil qui mérite vraiment bien son nom : composée de mérinos, de cachemire et de nylon, ce fil est d’une douceur incroyable. J’ai choisi la couleur Ambre. C’était un vrai plaisir de la tricoter !

J’ai intitulé ce modèle En avant !, pour exprimer mon émotion devant l’énergie déployée par les jeunes enfants pour aller constamment de l’avant et pour les encourager à aller toujours plus loin, à découvrir la vie…

Il est disponible sur le site des Laines Biscotte.

Ce modèle est ma première collaboration avec une teinturière indépendante, mais c’est loin d’être la dernière… Attention, il va y en avoir d’autres !

Pyjama de printemps

Je sais, dans mes coutures, il y a pas mal de pyjamas… Mais c’est quelque chose que j’aime bien coudre pour mes enfants et en plus, comme ils grandissent, il faut régulièrement renouveler le stock. Et puis, il y a des jerseys avec des motifs sympas et on ne fait jamais le même pyjama, même si on utilise le même patron.

Celui-ci, avec ses papillons, ses libellules et ses feuillages, est tout à fait de saison, parfait pour le printemps ! (mais comme il ne fait pas encore bien chaud, il faut encore un pyjama bien couvrant)

Et la puce n’avait plus qu’un seul pyjama à sa taille ; il était temps d’y remédier !

Ce tissu vient du site tissus.net, qui propose un grand choix de jerseys, avec toutes sortes de motifs. J’ai acheté le bord côtes chez eux aussi. C’est celui que j’avais utilisé pour le pyjama pandas cousu à l’automne dernier.

Et pour les modèles utilisés, j’ai repris les mêmes que pour le pyjama pandas, en faisant juste la taille au-dessus !

J’ai envie de coudre plein d’autres choses aussi, des chemisiers, des petites robes, etc. Il faut juste que je trouve le temps…

Caledonia

Voici mon nouveau modèle de robe pour filles !

D’habitude, je crée des robes pour l’été, souvent avec un haut tricoté et un bas en tissu. Comme le modèle Un bain de soleil sorti l’été dernier, par exemple.

Je me suis dit : pourquoi pas aussi pour l’hiver ? Pourquoi ce type de robes bi-matières serait-il réservé à l’été ?

Et hop, j’en ai fait une pour l’hiver (on peut la porter aussi en automne et au printemps, rassurez-vous !).

Et voici la robe Caledonia :

Mon autre source d’inspiration a été ces robes taille basse des années 1930, avec un corps tout droit.

Enfin, j’aime beaucoup les tissus écossais et si je n’avais pas peur de l’en dégoûter, j’en coudrais beaucoup plus à ma fille. Là, j’avais dans mon stock la bonne association entre le tissu et le fil. Le modèle s’appelle Caledonia, qui est le nom latin de l’Ecosse.

Bien entendu, on peut utiliser n’importe quel motif, voire même un tissu uni, pour la partie jupette. Et d’ailleurs cette jupette est elle-même en option. Si vous ne souhaitez pas la faire, vous obtiendrez le patron d’une tunique basique, à porter sur un legging par exemple.

Les tailles vont du 2 au 12 ans.

Je l’ai tricoté en Idéal de Bergère de France, aux aiguilles 3.5 mm (et 3 mm pour les bordures). Il vous faudra 450 (500/550/600/675/750) mètres de fil sport.

Il faut aussi 3 boutons de 13 mm.

J’avais dans mon stock ces boutons au motif écossais, parfaits pour ce projet, non ?

Et pour la jupette, un morceau de tissu (vous n’êtes pas obligés de prendre un écossais !) : deux rectangles de 11 (13/15/18/21/24) cm de haut x 46 (48/50/54/56/60) cm de large.

C’est un modèle très simple à faire. Il se tricote de haut en bas, avec des emmanchures raglan et sans couture. Il est quasiment tout en jersey endroit. Il est donc tout à fait accessible aux débutantes et peut être un bon modèle pour essayer la construction « top down ».

Jusqu’au 25 mars, je vous offre 20% de réduction sur ce modèle !