Archives du mot-clé modèle

Pondichéry

Je vous emmène en voyage ?

Voici Pondichéry, mon nouveau modèle :

Pondichéry est une étole rectangulaire avec des motifs de dentelles inspirés de motifs indiens. Ses deux extrémités sont agrémentées de nopes qui ajoutent encore une touche exotique.

J’ai créé ce modèle spécialement pour Le Chat qui tricote et leur fil Féline (celui que j’avais déjà utilisé pour mon modèle de châle Chat et souris). Il sort à l’occasion des Estivales de la laine, un festival organisé dans les Alpes de Haute-Provence. Le modèle sera également disponible sur la boutique en ligne du Chat qui tricote, en kit. Et dans quelques jours, vous pourrez aussi le retrouver dans ma boutique Ravelry.

Lorsque Camille (la teinturière du Chat qui tricote) m’a demandé si je pouvais leur créer un modèle, j’ai de suite imaginé cette étole légère, colorée et épicée. Il se trouve que, dans le même temps, sans que je le sache, elle mettait au point un nouveau coloris, intitulé « Bollywood » ! Evidemment la couleur parfaite pour ce modèle d’inspiration indienne.

Même si vous pouvez bien sûr tricoter cette étole dans d’autres couleurs ! Allez faire un tour sur le site du Chat qui tricote et vous verrez que la Féline est disponible dans une belle gamme de couleurs qui conviendront tout aussi bien à ce modèle. Je vous conseille toutefois d’utiliser un coloris uni ou semi-uni, mais pas trop varié, afin de bien faire apparaître les différents points.

Pour réaliser cette étole, il vous faut 2 écheveaux de Féline, ou environ 600 mètres de laine fingering. Elle se tricote aux aiguilles 3.5 mm.

Les motifs sont entièrement expliqués par diagramme. Le motif central (motif « cachemire ») demande un peu plus d’attention que les autres, car il se travaille aussi sur quelques rangs envers, mais il reste tout à fait abordable.

Au final, l’étole mesure 176 x 40 cm. La taille peut varier un peu en fonction de votre échantillon et de votre blocage.

Tartanesque pour hommes

Encore un nouveau modèle, cette fois pour les hommes !

Et voilà Tartanesque !

C’est un gilet sans manche, boutonné devant, avec un motif texturé qui me rappelle les tartans écossais – d’où son nom…

Il se tricote aux aiguilles 4.5 et 5 mm, de quoi être bien au chaud tout en étant élégant !

Je l’ai tricoté en Cascade 220 Heathers, coloris « teal », un bleu avec des nuances de vert, que j’aime beaucoup.

Il vous faudra 750 (780/820/860/900/950) de laine worsted pour le tricoter en tailles S (M/L/XL/2XL/3XL).

J’ai mis 5 boutons métalliques, qui donnent une touche assez masculine au gilet.

Entre la laine qui se tricote en 5 et le motif qui pousse à avancer, c’est un modèle qui se tricote assez vite, d’autant plus qu’il est sans manches. Il n’y a donc plus aucune raison d’hésiter à tricoter quelque chose pour un homme !

Encore moins quand on sait qu’il y a 25% de réduction sur ce modèle jusqu’au 17 juin !

Et une dernière photo pour vous montrer le dos :

Ksour cardigan pour les femmes

Après le modèle pour filles, c’est aujourd’hui celui en taille adulte, donc pour femmes, qui est publié :

Je vous raconte l’histoire de la création de ce modèle. Un jour que je portais mon pull Ksour, je me suis dis que j’aimerais bien me le refaire en bleu, un bleu foncé. Et je me suis aussi dit que ce serait sympa en version gilet.

Peu après, lors d’une vente de (Vi)laines, il y avait des Tordues DK en coloris « Chasser les ombres de la nuit ». J’ai sauté dessus et j’ai bien fait, car c’était exactement le coloris que j’avais en tête pour mon gilet.

En fait, la version femmes a été créée avant la version filles. Cette dernière est cependant sortie avant, car les testeuses de la version enfant ont été plus rapides que celles de la version adulte – c’est normal, on tricote plus vite un gilet en 6 ans qu’en XL, non ?

Bref, pour la version femmes, comme pour la version filles, j’ai donc utilisé de la Tordues DK de (Vi)laines, une laine que j’aime toujours autant et en plus dans une couleur sublime…

Pour réaliser le gilet en tailles XS (S/M/L/XL/2XL), il vous faudra 900 (950/1000/1050/1100/1150) mètres de laine.

Vous aurez aussi besoin de 7 boutons de 15 mm, d’aiguilles de 3.5 et 4 mm et de 6 anneaux marqueurs.

Depuis que je l’ai tricoté, je l’ai beaucoup porté, notamment pendant ces mois d’avril et de mai qui n’ont pas été très chauds… Et vraiment, c’est mon nouveau gilet préféré.

Je vous offre 20% de réduction sur ce modèle jusqu’au 10 juin, à retrouver dans ma boutique Ravelry :

Lambrusque

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter le col Lambrusque :

C’est un col tout en dentelle, avec juste les bordures du haut et du bas en côtes.

Il se tricote en rond et sans couture, d’une seule pièce.

Le motif de dentelle est plus simple qu’il n’y paraît. Il est entièrement sous forme de diagramme.

J’ai tricoté (deux fois !) ce modèle en utilisant le fil Starlettes fing de (Vi)laines, un fil avec un petit peu de stellina, ce qui lui donne un aspect pailleté léger mais très gai. C’est un fil idéal pour des accessoires d’exception, à offrir ou à s’offrir !

Je l’ai fait en vert (coloris « Sauter dans les fougères ») :

Et en bleu nuit (coloris « Les tentacules d’Ursula ») :

Je ne saurais dire lequel je préfère…

Il faut moins d’un écheveau (245 mètres précisément) pour le tricoter, avec des aiguilles 3.5 mm.

Et le meilleur pour la fin : ce modèle est disponible en français et en anglais et il est GRATUIT !

Il suffit d’aller sur le site du magazine en ligne Knotions pour le trouver. Alors n’hésitez pas à le télécharger et surtout à le tricoter (et j’aime bien aussi quand vous montrez vos réalisations, par exemple dans mon groupe sur Ravelry…) ! Profitez-en et faites-en plein – et promis, il se fait assez vite, vous avez tout à fait le temps d’en faire pour Noël !

Les mitaines !

C’est au tour des mitaines de compléter l’ebook Pinaceae, dont je vous ai présenté le col et le bonnet il y a une dizaine de jours.

Comme le col et le bonnet, elles se tricotent en laine fingering (ou laine à chaussettes), et j’ai utilisé le même fil et les mêmes coloris pour les réaliser, c’est-à-dire les coloris « Marrons et macarons » et « L’élégance des libellules » du fil Chaussettes de (Vi)laines.

Elles sont disponibles en trois tailles : petite, moyenne et grande, pouvant aller aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

Pour les réaliser, il vous faudra donc deux couleurs de fil fingering:

  • 120 (140/160) mètres pour la couleur principale,
  • 30 (40/50) mètres pour la couleur contrastante,

et des aiguilles de 2.5 mm.

Pour acheter les mitaines seules, c’est ici
Pour acheter l’ebook complet, c’est là

Pinaceae

Et comme annoncé dans l’article précédent, deux nouveaux modèles viennent de sortir : un col et un bonnet !

Ces deux modèles sont coordonnés et font partie d’un même ebook qui va s’enrichir dans les prochaines semaines de nouveaux modèles (mitaines, chaussettes…).

Commençons par le col :

Il comprend le motif d’arbres deux fois, en miroir.

Il est disponible en deux tailles : enfant et adulte.

Pour le tricoter, il faut des aiguilles circulaires de 3 mm. et de la laine fingering de deux couleurs:

  • 175 (200) mètres pour la couleur principale,
  • 40 (50) mètres pour la couleur contrastante

Quant au bonnet :

il est disponible en trois tailles, en fonction du tour de tête:

  • 44 à 49 cm.
  • 50 à 55 cm.
  • 55 cm ou plus.

Et convient donc lui aussi aux enfants comme aux adultes.

Pour le tricoter, il faut des aiguilles circulaires de 2.5 et 3 mm. et de la laine fingering de deux couleurs:

  • 130 (160/200) mètres pour la couleur principale,
  • 20 (30/40) mètres pour la couleur contrastante.

Pour les tricoter, j’ai utilisé la laine Chaussettes de (Vi)laines, une laine que l’on peut utiliser pour tricoter des chaussettes, mais aussi plein d’autres choses.

J’ai associé deux coloris que j’adore et qui se marient bien ensemble : « Marrons et macarons » et « L’élégance des libellules » (ah, ce bleu !).

Mais ce n’est que le début ! L’ebook qui contient ces deux modèles, Pinaceae, va bientôt en accueillir d’autres: d’abord des mitaines, puis des chaussettes, puis, puis… Vous verrez !

N’oubliez pas le KAL Accessoires qui commence le 1er novembre (voir article précédent) !

Vous pouvez acheter ces modèles séparément, ou bien ensemble dans l’ebook. Le prix de cet ebook augmentera au fur et à mesure qu’il s’enrichira de nouveaux modèles. Si vous l’achetez maintenant, vous recevrez les nouveaux modèles avec les mises à jour, sans payer davantage.

Pour acheter le col :

Pour acheter le bonnet :

Pour acheter l’ebook :

Et pour ceux qui se poseraient la question : oui, c’est mon violoncelle et oui, j’en joue (en amateur).

Chat et souris

Cela fait un petit moment que je n’ai pas écrit de nouvel article, mais c’est pour la bonne cause ! Plusieurs modèles de tricot sont en effet en préparation et il faut du temps pour cela…

Le premier est sorti hier soir : Chat et souris !

C’est mon premier modèle de châle (excitation totale), alors j’espère que vous lui réserverez un bon accueil…

D’autant que des modèles de châles, j’en ai d’autres en tête, alors je ne compte pas m’arrêter à ce premier.

Pour tout dire, j’ai adoré construire ce châle. C’était un peu comme un voyage : on voit les motifs se dérouler au fur et à mesure qu’on avance, les couleurs évoluer et alterner, comme des paysages… Bref, je ne me suis pas ennuyée et je crois que mes testeuses non plus.

Ce châle alterne les sections au point mousse et les sections en dentelle. Le motif de dentelles ressemble à des feuilles. C’est un motif qui me plaît beaucoup et que j’ai déjà prévu de réutiliser…

Je l’ai tricoté avec la laine Féline de Le chat qui tricote. Une laine mérinos fingering très douce, avec un joli choix de couleurs. J’ai pris « Coquelicot » et « Bora Bora ». J’adore ce bleu, plein de nuances et le rose orangé du coquelicot vient donner un bon coup de peps à l’ensemble, de quoi tenir bien à l’écart la morosité automnale…

Pour réaliser ce châle, il faut deux écheveaux complets, un de chaque couleur, soit environ 400 m. de chaque. Et des aiguilles de 3 mm.

Le chat qui tricote, c’est aussi une boutique-salon de thé à Aix-en-Provence, où on peut venir passer l’après-midi en tricotant, en papotant, et en dégustant les délicieux gâteaux faits maison proposés. On y passe un très agréable moment, même (et surtout) en été, car grâce aux murs épais des vieilles maisons, il y fait bien frais. Il est très difficile d’en repartir les mains vides, car ce sont de véritables merveilles qui sont accrochées un peu partout sur les murs. Et c’est comme ça que lors de ma visite d’avril dernier, je suis repartie avec plusieurs écheveaux, dont deux se sont transformés dans le châle que j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui !

Depuis que les températures ont baissé, je porte ce châle tous les matins et je l’adore, je n’arrive plus à m’en passer. Dire que je ne portais quasiment jamais de châle… Il va rapidement m’en falloir un autre ! (mais ça, ne vous inquiétez pas, c’est au programme)

Si ce modèle vous plaît, dépêchez-vous pour profiter d’une réduction de 20%; c’est jusqu’à mercredi seulement !