Archives du mot-clé chaussons

Tuto : coudre la fermeture des Zippés

Dans mon dernier volume de chaussons feutrés, Chaussons 2, l’un des modèles se ferme par des fermetures à glissière à l’arrière du talon :

Je me suis dit que, peut-être, certains d’entre vous ont un peu peur de coudre ces fermetures et ne savent pas trop comment s’y prendre.

J’ai donc saisi l’occasion de faire une nouvelle paire de ces chaussons pour vous préparer un tuto tout en photo.

Coudre la fermeture à glissière sur les Zippés

Une fois les chaussons tricotés selon les explications du modèle, il faut les faire feutrer à la machine. Il faut ensuite les laisser sécher en leur donnant la forme souhaitée.

Il vous faut deux fermetures à glissière, une pour chaque chaussons. Comme il est difficile de trouver des fermetures de la bonne taille (j’ai longtemps cherché…), je vous explique comment faire avec des fermetures plus grandes.

Fermer l’arrière du chaussons en le pliant et en le tenant bien fermé.

Poser la fermeture sur l’arrière et faire une marque juste en dessous du bas du talon.

Couper la fermeture quelques millimètres en-dessous de ce repère et faire une couture pour bien maintenir la fermeture fermée.

Mettre en place la fermeture en la glissant entre les deux côtés du talon tenus bien fermés. Il est préférable de bâtir la couture pour maintenir la fermeture en place.

Retourner ensuite le chausson pour coudre la fermeture sur l’envers.

Coudre la fermeture au point arrière pour plus de solidité. J’ai utilisé un fil coloré pour que les photos soient plus claires, mais vous pouvez utiliser un fil de la même couleur que la fermeture pour plus de discrétion. Le fil ne traverse pas le chausson et n’apparaît pas sur l’endroit. Il faut piquer dans l’épaisseur du chausson feutré. Faites attention de bien maintenir les deux bords du talon serrés.

Replier les deux languettes en haut de la fermeture vers l’intérieur et les fixer en les cousant.

Une fois les deux côtés de la fermeture cousus, retourner le chausson.

Il ne vous reste plus qu’à coudre la fermeture sur le deuxième chausson !

Chaussons 2

L’an dernier, j’ai publié un mini ebook de 4 modèles de chaussons feutrés qui vous a, semble-t-il, bien plu.

J’avoue que j’ai moi-même beaucoup de plaisir à faire ces chaussons, je trouve ça vraiment amusant. J’ai recommencé quand l’automne est arrivé et plein de nouvelles idées de chaussons me sont venues. J’ai donc décidé de créer un volume 2 : Chaussons 2.

Ce volume 2 contient lui aussi 4 modèles et comme pour le premier, tous ces chaussons se tricotent des orteils vers le talon, sans couture (sauf la fermeture à glissière du 4e). Ils se tricotent d’abord en rond, puis en aller-retour.

Les pointures vont du 24/25 au 44/45, de quoi chausser toute la famille ! Et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait :

– une paire pour mon fils (en vert évidemment !) :

– la même en rouge et blanc pour ma fille :

– des pantoufles pour mon mari :

– des salomés (oui, ç a s’appelle comme ça) pour ma maman :

– les mêmes pour moi (ben oui, j’ai aussi pensé à moi !):

– Et une dernière paire pour ma petite soeur :

Plusieurs de ces paires ont été offertes à Noël !

Pour les réaliser, c’est vraiment simple et il ne faut pas une grosse quantité de laine : 2 pelotes de Népal de Drops suffisent pour les plus petites tailles, jusqu’au 34/35 environ selon les modèles, et 3 pelotes pour les plus grandes tailles. Il vous faut aussi quelques mètres de couleur contrastante pour la bordure. Ces chaussons se tricotent aux aiguilles 6 mm, donc ça va très vite. Il vous faut aussi un crochet de 6 mm pour la bordure.

Pour les chaussons rayés (que j’ai surnommés « Le pied marin » !), il vous faudra 1 à 2 pelotes de chaque coloris.

Les voici avant feutrage. Cette étape peut faire un peu peur, si vous ne l’avez jamais fait, mais c’est vraiment très facile et tout est expliqué dans le modèle. En gros, vous n’avez qu’à mettre les chaussons dans votre machine à laver !

La Népal de Drops est idéale pour ce genre de projet. Elle est facile à tricoter, feutre bien et sa composition (65% de laine, 35% d’alpaga) vous assure un max de douceur et de chaleur pour vos pieds.

Le modèle qui vous demandera peut-être un peu plus de travail est celui des « Zippés », car il faudra coudre une fermeture à glissière après avoir feutré les chaussons. Mais rien de bien compliqué quand même…

Jusqu’au 31 janvier, Chaussons 2 et Chaussons ! sont à -25% de réduction. Profitez-en !

Chaussons !

Il y a un bout de temps déjà que je vous ai parlé de mes essais de chaussons tricotés et de mon envie de créer mon propre modèle, car ceux que j’avais faits ne me convenaient pas tout à fait.

Eh bien, plusieurs essais et cogitations plus tard… Je n’ai pas créé UN, mais QUATRE modèles de chaussons :

Il s’agit donc de ballerines :

de charentaises :

de chaussons boutonnés :

et de botillons :

Ces quatre modèles sont tous faits à partir du même modèle de base (les ballerines). Ils se tricotent en partant des orteils et en finissant par le talon, et sans aucune couture !

J’ai voulu qu’ils soient disponibles pour toute la famille, aussi bien les enfants que les adultes, les filles que les garçons. Les pointures vont donc du 24-25 au 44-45.

Vous pouvez jouer sur les associations de couleurs pour en faire une paire destinée à chacun. J’en ai moi-même fait 6 paires, aucune de la même couleur. Et ce n’est pas fini…

Ce sont des chaussons feutrés : une fois tricotés, il faut les passer à la machine pour obtenir cette texture feutrée qui les rend si chauds et si confortables. N’ayez pas peur du feutrage, si vous n’en avez jamais fait. Tout est expliqué dans le patron. Plusieurs de mes testeuses n’avaient jamais fait de feutrage avant et elles sont ravies d’avoir essayé !

Il faut donc une laine feutrable (c’est-à-dire non traitée superwash). J’ai utilisé la Népal de Drops, qui convient parfaitement pour ce type de projet et qui existe dans une large palette de couleurs, permettant ainsi un grand nombre d’associations. Il vous faut une couleur principale (2 à 3 pelotes selon la taille) et quelques mètres d’une couleur contrastante pour faire la bordure au crochet.

Tricotés aux aiguilles 6 mm, ces chaussons sont rapidement réalisés. Aucune raison de se limiter à une seule paire, d’autant que c’est un projet très ludique !

Une fois tricotés et feutrés, vous pouvez customiser vos chaussons en laissant libre cours à votre imagination : avec des boutons, un motif brodé, des pompons, un petit noeud, des fleurs crochetées, etc… J’ai customisé mes ballerines avec de beaux boutons émaillés :

Avec le point d’exclamation, Chaussons ! peut s’entendre aussi bien comme le substantif que comme le verbe chausser à l’impératif…

Pour acheter ces modèles, c’est ici :

Tricoter pour mes pieds

… et non tricoter avec mes pieds !

Je me rends compte que j’ai oublié de vous montrer plein de trucs que j’ai faits ces derniers temps, et en particulier des choses que j’ai tricotées pour mes pieds.

Oui, je suis toujours aussi frileuse, surtout des pieds. Il leur faut donc de la laine pour être au chaud.

Pour commencer, je me suis tricotée une nouvelle paire de chaussettes. Je l’ai commencée dans le trajet pour aller en vacances à la montagne, ce qui a permis de bien les avancer, puis je les ai finies une fois sur place.

J’ai associé deux laines (Fabel de Drops et Superba Paint 4 fädig de Rico Design) et deux couleurs (naturel et rose pâle), pour faire des chaussettes à rayures ( 4 tours d’une couleur, 4 tours de l’autre, et on recommence). Rien de bien sorcier, mais j’aime beaucoup le résultat et je trouve que les deux couleurs fonctionnent bien ensemble. Ce sont pour l’instant mes chaussettes tricotées que je préfère.

C’est aussi parce que je les ai faites légèrement plus petites et plus étroites que les précédentes. J’ai repris les mêmes explications que pour la paire précédente, mais en diminuant un peu les dimensions. Et là, j’arrive pile à la taille de mon pied, elles me vont parfaitement. Bref, c’est le pied !

Autres projets pour mes pieds (et ceux de ma fille) : des chaussons !

Mes chaussons (cousus maison) arrivaient à expiration (c’est-à-dire que la semelle commençaient à être sérieusement usée) et il m’en fallait donc de nouveaux. J’ai décidé cette fois d’essayer de faire des chaussons tricotés et feutrés. Comme ça, j’en profitais aussi pour essayer la technique du feutrage, que je n’avais jamais tentée jusque-là.

Je me suis donc tournée vers le site de Drops, où je savais pouvoir trouver plusieurs modèles de chaussons feutrés, et j’ai choisi un patron qui me paraissait assez simple et pour lequel j’avais déjà la laine en stock à la maison (de la Népal). Ce fut simple effectivement, et en deux soirées, j’ai obtenu deux paires de chaussons, une verte pour moi et une rose pour ma fille.

(les deux paires ne sont pas à la même taille, même si le cadrage de la photo le laisse penser)

Seule modification par rapport au patron : je n’ai pas fait la fleur au crochet, mais j’ai choisi de décorer les chaussons avec de gros (et jolis) boutons cousus après le feutrage.

Ma première appréciation après avoir réalisé ce modèle fut mitigée : je n’étais pas entièrement satisfaite de la façon de procéder pour les faire, ni des dimensions, surtout au niveau des côtés qui me semblent trop étroits. A l’usage, ils s’avèrent toutefois confortables et bien chauds et pas si mal que ça…

MAIS, si je ne suis pas entièrement satisfaite de ce modèle, je suis en revanche conquise par le feutrage ET par l’idée de tricoter mes chaussons. DONC : attendez-vous à ce qu’il y ait des chaussons entièrement « maison » (patron et réalisation) par ici un de ces jours… J’ai même commencé à faire quelques prototypes, ce n’est donc pas une idée en l’air !