Archives du mot-clé (Vi)laines

In the mood for summer

Etes-vous d’humeur estivale ? Sentez-vous monter cette envie d’été ?

C’est en pensant à l’été qui allait venir – mais aussi à un film que j’adore – que j’ai créé ce modèle estival.

Tout est parti du fil : la Champêtre fing de (Vi)laines, en coloris « La ceinture de Wangari ». J’ai déjà tricoté ce fil l’été dernier, pour mon prototype du Ressac top. Il est composé de 50% d’alpaga, de 25% de soie et de 25% de lin. Une association qui peut laisser perplexe sur le papier, mais qui est tout simplement géniale. C’est un régal à tricoter et encore plus à porter. La soie et le lin en font un fil idéal pour l’été, léger et fin, tandis que l’alpaga lui apporte de la douceur. De quoi le porter directement sur la peau pour une sensation très agréable.

La couleur quant à elle, est superbe. Vous savez déjà à quel point j’aime les couleurs de Marion. La ceinture de Wangari est un vert lumineux, ni trop clair, ni trop foncé, avec de très légères nuances. Il s’accorde à merveille avec la Champêtre.

Concernant le modèle, il est simple à tricoter, mais des petits détails viennent l’agrémenter. Il se tricote de haut en bas, d’abord en aller-retour pour former l’ouverture de l’encolure, puis en rond. Le bas du corps et des manches courtes sont ornés d’une dentelle tout simple, puis d’une bordure en icord. L’encolure et le bord de l’ouverture sont enfin finis avec un icord, qui permet aussi de créer 3 boutonnières.

Pour les tailles, il y en a 9, du XS au 3XL. Ce top se porte avec une aisance négative, il faut donc choisir une taille avec un tour de poitrine inférieur au vôtre (le tableau des mesures vous aidera à trouver la bonne taille).

Il se tricote en fil fingering. Je vous conseillerais soit le fil que j’ai utilisé, soit un fil qui contient au moins en partie du lin et/ou de la soie, pour un joli drapé et qu’il soit agréable à porter l’été.

En fonction de la taille, il vous en faudra entre 650 et 1200 mètres. Il vous faudra aussi 3 boutons et des aiguilles circulaires de 3 mm.

Pour célébrer la sortie de ce modèle (et l’arrivée de l’été !), je vous offre 25% de réduction sur ce modèle et mes autres modèles estivaux jusqu’au 21 juin.

Pour acheter ce modèle :

Pour retrouver la sélection des modèles estivaux, c’est ici.

J’ai hâte que les températures remontent pour le mettre vraiment !

Avez-vous reconnu quel film m’a inspirée ?

 

Garrigue

Voici mon dernier modèle : Garrigue

Je l’ai conçu comme le gilet idéal pour aller se promener un dimanche en famille. Et chez moi, quand on se promène, c’est dans la garrigue…

Il se tricote de haut en bas, tout en côtes alternées, ce qui le rend moelleux et très confortable.

C’est aussi ce qui en fait un tricot pas ennuyeux du tout, mais pas difficile pour autant. Il suffit de savoir faire des mailles endroit et des mailles envers et de se laisser porter par le motif.

J’ai tricoté celui-ci pour mon fils, en Tordues Aran de (Vi)laines. C’est un fil rond et très agréable. J’ai utilisé des aiguilles un peu plus fines que préconisées normalement pour du fil Aran, car je voulais une texture un peu dense.

Il est disponible du 2 ans au 14 ans. Selon la taille, il vous faudra de 450 à 1000 mètres de laine Aran pour la couleur principale et de 100 à 250 mètres pour la couleurs secondaire, utilisée pour les bordures et les fonds de poche.

Il y a deux poches sur le devant, car en promenade, c’est bien connu, on a toujours des petites choses à ramasser et à mettre dans ses poches !

D’ailleurs, à propos de promenade en famille, la version adulte est prévue…

Jusqu’au 16 mai, ce modèle est disponible avec une réduction de 25% !

Passionnément

Elles sont sorties depuis quelques jours déjà, mais je ne vous les ai pas encore présentées :

les chaussettes Passionnément

C’est le 5e modèle du futur – dans un futur qui se rapproche à grand pas ! – ebook Un amour de chaussettes.

Elles se tricotent en partant des orteils et en remontant vers les chevilles. Le talon est formé avec un gousset et un talon renforcé.

La pointe des pieds et le dessous se tricotent en jersey envers, ce qui leur donne un aspect moelleux.

Le dessus de pied et le devant de la cheville sont agrémentés de coeurs en jersey envers. Vous pouvez en faire 5 ou 6 en fonction de votre taille et de la longueur souhaitée pour la jambe.

Ce modèle est disponible en 6 tailles : 2XS, XS, S, M, L et XL, en fonction de la largeur du pied : 16/18 (20/22/24/26) cm de circonférence. Les deux plus petites tailles peuvent convenir à des enfants.

Les explications sont données pour 21 pointures : (FR) 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45 / (US) 8, 9, 10, 11, 12, 12.5 13, 1.5, 2, 3, 4, 5, 6, 6.5, 7, 7.5, 8, 8.5, 9.5, 10, 11.

Il vous faudra 200 à 320 mètres de laine fingering à chaussettes. J’ai tricoté les miennes en fil Chaussettes fing de (Vi)laines, dans le coloris « Pamplemousse au sucre ».

Tricotez ces chaussettes pour celles qui vous sont chères et que vous avez hâte de revoir !

Retrouvez-les sur Ravelry, ici.

Cérès

De ses pieds, Cérès foule la terre qu’elle ensemence de ses mains…

Cérès (pour les Grecs Demeter) est la déesse de l’agriculture et des moissons. Avec le printemps qui arrive, elle se remet au travail…

Je lui dédie mes deux nouveaux modèles :

Ceres feet

et Ceres hands

Comme vous l’aurez compris, il s’agit d’un modèle de chaussettes et d’un modèle de mitaines.

Ces deux modèles ont été créés en partenariat avec (Vi)laines, que je remercie profondément de sa confiance. Pour tout dire, je tricote ses laines depuis plusieurs années maintenant, j’en suis vraiment fan et je suis trop contente de pouvoir faire quelque chose avec elle !

Ces deux modèles se tricotent dans son fil Chaussettes (75% laine, 25% nylon), qui est doux, résistant, très agréable à tricoter et à porter et qui en plus est disponible dans des couleurs magnifiques.

J’ai fait les chaussettes dans le coloris « Remplir l’herbier de jolies feuilles » (un coloris bien en phase avec le modèle, n’est-ce pas ?) et les mitaines dans le coloris « Contempler les nuages ».

Les chaussettes comme les mitaines se tricotent aux aiguilles 2.5 mm, tout en rond. Des orteils vers les mollets pour les chaussettes et des poignets vers les doigts pour les mitaines.

J’ai repris pour les deux le même motif de feuilles avec tiges, qui est très facile à faire. Sur les chaussettes, j’aime particulièrement ces tiges qui montent le long du pied et se terminent à différentes hauteurs tout autour de la cheville.

Les chaussettes sont disponibles en 3 largeurs de pied et en 8 pointures : 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42.

Les mitaines existent quant à elles en 3 tailles : S, M et L. La taille S peut convenir à des enfants.

Dans le cadre du partenariat avec (Vi)laines, si vous lui achetez la laine nécessaire pour réaliser ces modèles, il vous suffira de lui dire en commentaire que vous les voulez et je vous les enverrai gratuitement !  La boutique des (Vi)laines, c’est ici. Si vous achetez un écheveau de Chaussettes – à mon avis, c’est difficile de n’en acheter qu’un seul ! – vous pourrez demander soit le patron des chaussettes, soit celui des mitaines. Si vous achetez deux écheveaux, vous pourrez demander les deux. Sympa, non ?

Sinon, vous pouvez aussi retrouver ces deux patrons sur Ravelry, ici et ici.

Le nom de Cérès est aussi cher à mon coeur pour des raisons plus personnelles, car c’est cette déesse qui a donné son nom au village dont est originaire mon mari. Une statue de la déesse y a même été retrouvée.

Quant à la tasse de thé que vous voyez sur les photos des mitaines, elle fait partie d’un service en porcelaine de Limoges qui me vient de ma grand-mère, celle qui m’a appris à tricoter.

Comme vous le voyez, pour moi, créer un modèle c’est bien souvent aussi convoquer un souvenir, rendre hommage à une personne ou un lieu qui me sont chers…