Archives du mot-clé fille

Sweat etc.

Pendant ces vacances scolaires, j’ai décidé de tenter une nouvelle organisation niveau couture. Tous les jours, ou presque, en fin d’après-midi, je m’y mets. Je profite qu’il n’y ait pas les transports à faire en tous sens pour les activités extra-scolaires de l’un et de l’autre… Et je me suis installée dans le séjour, pour être avec le reste de la famille.

J’ai inauguré cette nouvelle organisation avec la couture d’un sweat Jasmin pour ma fille :

J’avais déjà acheté le patron il y a un certain temps et j’ai profité des soldes sur le site d’Ikatee pour acheter ce beau tissu sweat matelassé – j’aurais dû en prendre aussi pour moi, il a l’air vraiment agréable à porter. Ma fille en tout cas est ravie :

Le sweat a l’air un peu ample sur elle. J’ai fait du 9 ans, alors qu’elle ne les a pas encore, mais je me dis qu’il lui ira encore à l’automne prochain.

Au sujet du patron, je n’ai rien à redire. Il est très clair, simple et rapide à réaliser et résultat est très sympa. Je prévois d’ailleurs d’en faire d’autres (dès que j’aurai reçu ma commande de bords-côtes…) et pourquoi pas pour moi aussi. Le patron existe en effet aussi en version femme.

Ma fille n’a pas voulu les volants sur le haut des emmanchures. Étant donné que le tissu est assez épais, je pense qu’elle a fait le bon choix. Ce sera peut-être pour le prochain…

Comme il me restait du tissu, j’en ai profité pour faire une jupe. Très simple : avec du bord-côte pour la ceinture (et un élastique à l’intérieur) et une poche devant.

Dans la foulée, j’ai aussi réalisé une seconde jupe, cette fois en velours avec un élastique large cousu directement sur le tissu de la jupe. Encore plus simple ! Mais efficace :

Et voici la miss pourvue de deux jupes et d’un sweat en à peine deux soirées de couture !

Beaucoup

A l’automne dernier, je vous avais annoncé une série de modèles de chaussettes qui devait constituer un ebook de 6 modèles au final.

Les choses ont finalement pris plus de temps et seulement 2 modèles ont été publiés jusque-là, mais les 6 modèles sortiront bien les uns après les autres.

Voici donc le troisième : BEAUCOUP

Il s’agit de chaussettes à rayures, avec orteils, talons et bordure contrastante, ainsi qu’un motif de coeur sur l’extérieur de la cheville.

Il vous faut donc 3 couleurs de fil fingering à chaussettes pour les tricoter.

J’ai utilisé le fil Chaussettes fing de (Vi)laines dans les coloris « Le lait sur les lèvres » (blanc), « Contempler les nuages » (bleu) et « Gentil coquelicot nouveau » (rouge).

Les tailles vont du 2XS au XL pour la largeur du pied et du 25 au 45 pour la pointure. Il permet donc de faire des chaussettes pour enfant et pour adulte.Et vous pouvez même utiliser ce modèle et en faire des chaussettes plus masculines en ne faisant pas le coeur.

Elles se tricotent des orteils vers la cheville, avec un talon après coup. Il est possible de faire le motif de coeur soit en intarsia, soit en rebrodant le motif une fois les chaussettes finies. Toutes les techniques sont expliquées et des liens vers des vidéo sont fournis. Il n’y a donc aucune difficulté et ces chaussettes sont accessibles mêmes aux débutants.

Comme c’est mon 100e modèle publié sur Ravelry – mais oui, incroyable, non ? -, pour vous remercier de votre soutien pendant ces dernières années, j’ai décidé de vous offrir 25% de réduction sur tous mes modèles. Il suffit d’appliquer le code « 100patterns » sur Ravelry. Il est valable jusqu’au 16 février.

Le modèle des chaussettes Beaucoup.

Tous mes modèles sur Ravelry.

Accrochons des guirlandes !

Ce blog n’est pas totalement à jour, mais voici mon dernier modèle, paru aujourd’hui sur Ravelry :

Guirlande (girls)

Guirlande est un joli pull féminin. Son empiècement rond est souligné d’une délicate guirlande formée de nopes et de festons en jersey envers.

Il se tricote de haut en bas, en rond et sans couture.

Guirlande est disponible en tailles 2-4-6-8-10-12 ans.

Il vous faudra 450 (500/600/675/750/850) mètres de fil DK. J’ai utilisé le fil Chamaille de Le Chat qui tricote (en coloris « rose de mai »), un fil qui malheureusement ne se fait plus…

Ce modèle a mûri dans ma tête depuis le printemps. J’avais une idée bien précise du résultat que je voulais obtenir et ce qui est formidable, c’est que ce pull est comme je l’avais imaginé ! J’en suis ravie et, cerise sur le gâteau, ma fille adore le porter !

La version adulte est en préparation…

En attendant, le patron pour enfant est à -20% jusqu’au 25 décembre !

Ressac top

Et voici mon tout dernier modèle :

Ressac top !

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un top court et à manches courtes. Il se tricote de haut en bas, sans couture. Des tours en jersey envers et en couleur contrastante viennent rythmer ce petit top, dont la bordure du bas est ornée de froufrous.

Il est disponible en tailles enfant et adulte : 2/4/6/8/10/12 ans pour les tailles enfant, et XS/S/SM/M/ML/L/XL/2XL/3XL pour les tailles adulte.

Il se porte avec une aisance positive d’environ 5 cm pour les tailles enfant et 6-7 cm pour les tailles adultes.

Il peut se porter aussi bien en petit pull d’été, sur une robe par exemple, qu’à la mi-saison, sur une chemise ou un tee-shirt à manches longues. Ou les deux !

J’ai fait le mien en (Vi)laines Champêtres, un nouveau fil sorti au début de l’été, juste au moment où je me demandais quel fil utiliser pour ma nouvelle idée de modèle… C’est un fil composé d’alpaga, de soie et de lin, ce qui le rend à la fois léger, doux, souple et très agréable à porter. J’ai choisi les coloris « Le smoothie de Princess Peach » en couleur principale et « Le plein de vitamines » pour les rayures contrastantes.

Celui de ma fille est en (Vi)laines aussi, mais en fil Chaussettes. Et les couleurs sont « Dessiner des aurores boréales » et « Pendant les vendanges ». Je trouve que ces deux couleurs rendent super bien ensemble et je suis vraiment contente de l’association que Marion m’a proposée.

C’est un top très facile et rapide à tricoter. Il n’y a que des mailles en jersey endroit ou envers et des augmentations. Je me suis beaucoup amusée à créer ces deux prototypes – et d’ailleurs, j’en ai un troisième qui est presque fini…

Si vous trouvez qu’il a un petit air de ressemblance avec le châle Ressac sorti au début de l’été, c’est normal. En fait, c’est en posant le châle que j’étais en train de faire sur moi, en dessous de mon cou, pour évaluer sa profondeur et voir le rendu, que je me suis dit que ça ferait aussi un top très sympa. Il a fallu que je me retienne très fort de ne pas le mettre aussitôt sur mes aiguilles !

Vous pouvez retrouver le Ressac top sur Ravelry dès aujourd’hui. Les tailles enfant et adulte sont dans le même modèle. Et il y a 20% de réduction jusqu’au 24 octobre !

Frivolité

Si vous avez une petite ou une jeune fille dans votre entourage, n’hésitez pas à leur faire ce modèle, elles vont l’adorer :

Un petit gilet court, un peu plus long dans le dos que devant, avec des raglans ajourés et des froufrous en bas du corps et des manches. Que faut-il de plus pour rendre une fille heureuse ?

Tricotez-le dans une jolie laine, bien colorée, et le tour sera joué !

En plus, il ne vous en faudra pas beaucoup. Un écheveau m’a amplement suffi pour celui que j’ai tricoté à ma fille (en taille 8 ans).

Les tailles vont du 2 au 14 ans, et en fonction de la taille, il vous faudra 300 à 550 mètres de laine fingering. J’ai utilisé la Féline de Le Chat qui tricote, dans le coloris « Coquelicot », un joli rouge orangé, très lumineux.

Ce gilet se tricote aux aig. 2.5 et 3 mm. Il se tricote très facilement, de haut en bas et sans couture. Quelques rangs raccourcis dans le dos le rendent un peu plus long que le devant, ce qui donne un joli arrondi à ce gilet.

J’ai réalisé ce projet au début de l’été, pour que ma fille le porte comme un petit gilet d’été. Cependant, avec les températures qui commencent à baisser, elle va continuer à le porter encore, par-dessus un chemisier ou un tee-shirt à manches longues. C’est un modèle multi-saisons !

Vous pouvez le retrouver sur Ravelry, avec 20% de réduction jusqu’au 21 septembre !

En pointillés

Non, je ne parle pas de ma façon d’alimenter ce blog…

En pointillés est le nom du dernier modèle que j’ai publié, ou plutôt des derniers modèles, car ils sont deux, une version enfant et une version adulte.

Il s’agit d’un gilet, dont les devants et le dos sont en dentelle. Une dentelle tout simple, juste faite de jetés et de diminutions, qui crée des lignes de trou-trous. Les lignes du devant viennent peu à peu se répandre dans le dos et forment ainsi un dos très graphique, j’ai envie de dire « spectaculaire », mais je suis modeste !

Je l’ai d’abord créé et tricoté pour ma fille et, une fois fini, j’ai eu envie de m’en faire un aussi. Mes testeuses, qui avaient elles aussi très envie d’une version adulte, m’y ont encouragée et je ne regrette absolument pas. J’adore mon gilet ! Il est très agréable à faire et à porter.

Ma fille aussi l’adore !

En pointillés se tricote de haut en bas, en commençant par l’encolure, avec des emmanchures raglan. Il ne nécessite aucune couture.

J’ai tricoté le sien en Muskat de Drops, un fil 100% coton, que j’ai tricoté aux aiguilles 3 et 3.5 mm.

J’ai fait le mien dans un fil qui n’existe plus, la Glycina de la Filature du Valgaudemar. Cette filature, installée dans les Alpes, a malheureusement fermé cet été. Ce fil est un mélange de coton et de bambou, très agréable à tricoter et très doux.

Je vous propose ces deux modèles dans un large choix de tailles.

Pour les tailles enfants, cela va du 6 mois au 12 ans. Et pour les tailles adultes, du XS au XXL.

Pour le tricoter, il vous faut un fil Sport ou DK. J’ai fait mes deux prototypes en coton, mais on peut aussi le tricoter en laine ou autre. D’ailleurs, je m’en suis commencé un autre en mérinos, qui sera parfait pour l’automne. Je vous en parlerai plus quand il sera fini…

Pour la version enfant, le modèle est proposé avec des manches courtes ou longues.

Pour la version adulte, vous avez aussi le choix avec des manches trois-quarts, comme celui que j’ai réalisé pour moi.

Pour fêter la sortie de ces modèles et aussi parce que c’est mon anniversaire, non seulement ces deux gilets, mais aussi tous mes modèles auto-publiés sont à -25 % sur Ravelry jusqu’à dimanche soir.

Pour le gilet fille :

Pour le gilet femme :

Pour retrouver tous mes modèles : c’est ici !

Dernières cousettes ?…

Avant-hier, ma machine à coudre s’est bloquée. J’ai démonté la partie où ça coinçait (le logement de la cannette), mais je n’ai pas réussi à remettre les choses en route. Je ferai un autre essai…

Avant cet incident, j’ai tout de même pu coudre une jupe pour moi et un combishort pour ma fille. Les voici donc :

Cette jupe est le modèle « b » du livre Vêtements de tous les jours. Je l’ai déjà cousue, donc je savais qu’elle m’allait bien (en taille M).

J’ai retrouvé ce tissu en mettant de l’ordre dans mes laines (!) et je me suis dit qu’il fallait vraiment que je m’en fasse une jupe maintenant.

C’est un wax, mais avec des motifs d’inspiration chinoise (!!!). Un peu curieux, mais il me plaît beaucoup, notamment en raison de sa couleur indigo. Evidemment, je l’ai déniché à des puces de couturières.

Voici quelques-uns de ces motifs d’un peu plus près :

Et pour vous prouver que c’est bien du wax :

Quant au combishort de ma fille, j’ai utilisé le modèle « Summer romper for kids » de Purl Soho. Un chouette patron, que j’avais déjà utilisé lui aussi, mais ma fille ayant grandi, il a fallu refaire un combishort plus grand – elle aime beaucoup le porter !

Les explications sont en anglais, mais elles sont illustrées pas à pas, donc il n’y a aucun souci. Par contre, il taille un peu grand, donc pour ma fille de 7 ans, j’ai coupé le 6/7 ans et elle est vraiment à l’aise dedans ; il lui ira encore l’an prochain.

Je l’ai cousu en baptiste Liberty. Et cette fois, j’ai pris la peine de faire les biais dans le même tissu.

J’ai dû finir de coudre les bretelles à la main – que c’est long… – car c’est à ce moment-là que ma machine m’a lâchée !

Rétro ?

Consignes de la maîtresse pour le spectacle de fin d’année :

Bonjour, pour le spectacle de musique, nous souhaiterions que les enfants soient habillés et coiffés façon « photo de famille des années 60 » ou façon « Guerre des boutons »…

Autant dire que j’ai pris cela comme un défi qui m’était lancé !

Me voici donc partie à fouiller dans mon stock de tissus et de patrons…

Résultat, une jupe à plis et un chemisier en broderie anglaise.

Pour la jupe, j’ai repris le tuto concocté par Louandjo, auquel j’ai apporté juste quelques petites modifications : deux plis (un de chaque côté) au lieu d’un et surtout une ceinture plus large que sur les indications. D’ailleurs, je pense qu’il y a une erreur à ce sujet, car sur le premier schéma, la ceinture doit mesurer 4.5 cm, mais il est dit de couper une ceinture de 5 cm, sachant qu’elle doit ensuite être pliée en deux… J’ai donc coupé une ceinture de 9 cm, et ça marche très bien.

J’ai utilisé un vichy à fraises, que j’avais acheté initialement pour faire un tablier pour ma fille…

Pour le chemisier, j’ai suivi le patron d’une chemise pour garçon que j’avais déjà faite pour mon fils (dans la même taille, donc le patron était déjà reproduit !), le modèle a du livre japonais Boys & Girls, et là aussi, j’ai fait quelques modifications:

– j’ai arrondi le devant du col, pour faire plus féminin

– j’ai supprimé l’empiècement dos, pour faire le dos d’un seul morceau

– j’ai bien sûr déplacé les boutonnières pour les faire sur le côté droit

– j’ai raccourci les manches de 7 cm

Dans une jolie broderie anglaise, c’est un chemisier simple, mais mignon.

Alors, qu’en pensez-vous ? Avec des couettes et des socquettes blanches, je suis dans le thème, non ?

Robe en jean

J’ai cousu une nouvelle robe pour ma puce :

Une robe en jean, avec de la dentelle et du biais rouge.

J’ai utilisé le modèle « r » (Robe à empiècement croisé) du livre Little girl (Yoshiko Tsukiori, Hachette, Mes carnets de couture, 2012).

J’ai déjà fait ce modèle plusieurs fois et j’aime beaucoup cet empiècement croisé.

Comme mon coupon de tissu était trop court en hauteur et que je ne pouvais pas faire les dos d’une seule pièce, j’ai coupé le dos au même niveau que le devant. Il a donc fallu que je modifie l’ordre du montage des pièces, mais cela m’a permis de mettre un passepoil au niveau de la taille, histoire d’ajouter encore une petite touche de rouge…

(la fermeture éclair dans le dos est rouge aussi, évidemment !)

Ce modèle est assez ample en largeur et comme ma puce est menue, je suis restée sur la taille 100 (déjà coupée sur le papier) et j’ai juste allongé la jupe. Je n’ai pas réussi à faire de photos portées pour l’instant (bien que la robe lui plaise beaucoup), mais je peux vous assurer que c’est pile poil la bonne taille pour son 6 ans taille de guêpe !

J’ai réalisé le passepoil moi-même. Ma mercière n’en avait pas de la bonne couleur, mais elle avait de la cordelette, alors j’ai tenté le coup. Franchement, ce n’était pas compliqué ; la prochaine fois, je n’hésiterai pas.

Les vacances viennent à peine de commencer pour moi, j’ai donc encore le temps de faire quelques travaux de couture…

Tous en shorts !

Avec l’arrivée de températures estivales, il est temps de coudre des shorts !

En voici deux, cousus pour la puce. J’ai repris un modèle déjà utilisé l’été dernier et qui m’avait beaucoup plu.

Une fois de plus, il provient du magazine Coudre c’est facile, hors série n° 16, comme la robe de la semaine dernière.

J’aime bien ce modèle, beaucoup plus simple qu’il n’y paraît et qui permet de faire des associations de tissus, donc d’utiliser de petits coupons ou des restes et de jouer sur les matières ou les textures, comme ici. J’ai en effet associé, pour le n°1 : un tissu à carreau et de la broderie anglaise pour les poches, et pour le n° 2, un tissu à pois (un piqué de coton) et encore de la broderie anglaise pour les poches.

La principale modification que j’ai apportée au modèle est que je n’ai pas froncé le bas des jambes et que j’ai fait un simple ourlet pour finir le bas.

Sur celui à pois, j’ai ajouté des petits boutons fantaisie en haut des poches et au milieu de la ceinture devant. Ils ne servent à rien, mais la puce les adore.

J’ai aussi fait trois shorts pour mon fils, mais en coupant des jeans troués aux genoux (ahem !).