Tête en l’air

J’ai pris du retard dans mes publications sur le blog. Trois modèles sont sortis en février, et il est plus que temps de vous les présenter.

Je vais commencer par le dernier sorti: Tête en l’air

Tête en l’air est, comme vous le voyez, un bandeau (ou headband en anglais) qui se porte sur les oreilles. C’est en quelque sorte une alternative au bonnet, plus légère, et qui permet notamment d’être portée avec une coiffure type queue de cheval ou chignon. Comme j’ai souvent les cheveux attachés, le bonnet n’est pas très pratique pour moi, alors le bandeau est idéal.

J’en ai tricotés deux, mais en fait aucun n’est pour moi. Je les ai offerts à mes soeurs. Il va falloir que je m’en fasse un aussi…

Ce bandeau est très rapide à réaliser. Il m’a fallu à peine deux soirées pour chacun d’eux. Il ne nécessite pas non plus beaucoup de fil et peut donc se tricoter avec des restes.

En parlant de fil, il se tricote en associant un fil fingering (par exemple un mérinos fingering) et un fil mohair & soie.

Pour le bandeau orangé, j’ai utilisé : le fil Précieuses fing de (Vi)laines en coloris « Dévorer des abricots » (un coloris réellement gourmand) et le fil Angel de Debbie Bliss en coloris « Tangerine ». Cela donne un bandeau vitaminé, plein de peps, mais aussi de douceur.

Pour le bandeau gris-bleu, j’ai utilisé : le fil Mérinos SW fingering de la Féefil, en coloris « L’écume » (une merveille !) et la Kidlsilk Haze de Rowan en coloris « Pearl ». On obtient quelque chose de très doux, très nuancé, assez hivernal.

Dans les deux cas, j’ai utilisé ce que j’avais en stock. Et j’ai plein d’idées d’associations pour en faire d’autres…

Du point de vue de la construction, ce bandeau se tricote en aller-retour, d’un bout à l’autre. Pour le fermer, à la fin, vous avez deux options : une couture ou le grafting.

Sur la nuque (et donc au début et à la fin), il se tricote en côtes 1/1. Ces côtes permettent de resserrer un peu la largeur du bandeau, afin de ne pas avoir quelque chose de trop épais sous les cheveux, et donne une bonne élasticité. La partie la plus visible du bandeau est travaillé dans un joli motif de mailles glissées et de nopes.

Il s’agit du même motif que pour les mitaines Le coeur sur la main (modèle gratuit), qui se tricotent dans le même mélange de fils. Vous pouvez donc faire un joli ensemble en tricotant les deux.

Un point très important : les tailles. Eh bien, en fait, il n’y en a pas pour ce modèle. Ou plutôt, ce sera la vôtre ! Je vous explique en effet comment tricoter le bandeau qui sera exactement à la taille de votre tête (ou de celle de la personne à qui est destiné le bandeau). Il suffit d’une petite mesure et de quelques calculs très simples. Ce bandeau est donc adaptable à toutes les têtes !

Et un dernier point, tout aussi important : j’avais prévu de publier ce modèle le 24 février dernier. Tout était prêt. Mais ce jour-là – un jour terrible – la Russie a envahi et bombardé l’Ukraine. Je ne me sentais pas le coeur de publier un modèle de tricot comme si de rien n’était. En même temps, je me sentais complètement impuissante face à ce qui se passait. Finalement, après réflexion, j’ai décidé de publier ce modèle à un petit prix (2 euros) – il était prévu pour être gratuit, comme les mitaines – et de reverser le montant récolté à une association d’aide aux Ukrainiens.

Vous pouvez retrouver ce modèle sur Ravelry, Payhip et Lovecrafts. Quelle que soit la plateforme que vous choisirez pour l’acheter, l’argent ira aux Ukrainiens. Si vous l’achetez sur Payhip, vous avez la possibilité de verser davantage que le prix de base.

PS: et pour les curieux, sur ces photos, je porte mon pull Septentrio !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s