Mon avis sur « Le guide des torsades »

A Noël – mais non, ce n’est pas si loin ! – je me suis fait offrir Le guide des torsades. 150 modèles de torsades, par Norah Gaughan (éditions Eyrolles, Paris, 2017). Il est sorti à l’automne et donc c’était une bonne idée de cadeau…Aujourd’hui, maintenant que j’ai eu le temps de le feuilleter attentivement, je vous donne mon avis.

Tout d’abord, j’aime beaucoup les torsades et même si je n’en ai pas encore beaucoup mis dans mes modèles (enfin, un peu quand même), je rêve de petits gilets et de grandes vestes couverts de torsades… Donc, c’est surtout pour développer l’inspiration que je souhaitais avoir ce livre.

Et des torsades, il y en a. Elles n’y sont pas toutes, on peut trouver d’autres torsades encore, mais le choix est quand même important. Ce qui est intéressant, c’est que certaines sont présentées en plusieurs versions, ou avec des variantes, ce qui peut donner des idées pour apporter ses propres modifications.

Difficile de ne pas trouver une (ou plutôt des) torsade(s) qui vous plaira(ont). L’auteur part des plus simples :

Pour aller vers des compositions plus élaborées :

Un régal pour les yeux…

Elles sont accompagnées de 15 modèles (bonnet, pulls, poncho, écharpe…) qui reprennent les torsades présentées. Personnellement, je ne suis pas très fan de ces modèles, mais ce n’était pas pour eux que j’ai voulu ce livre, donc ce n’est pas bien grave, d’autant qu’ils ne constituent pas l’essentiel du volume. Pour moi, ils sont plutôt là à titre d’illustration, pour montrer ce qu’une torsade peut donner quand elle est intégrée dans un pull, par exemple.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, en revanche, c’est le chapitre I, intitulé « Fondamentaux ». Y sont expliqués les différents types de torsades, la façon dont il faut lire les diagrammes, les différents symboles utilisés avec l’explication du point et le sens dans lequel il faut croiser les mailles. C’est très utile et les débutantes ne devraient surtout pas zapper cette partie – même si on a envie de la sauter pour aller tout de suite aux photos des torsades !

Et ce qui m’a plu le plus dans cette partie, c’est le « Système d’équivalence en mailles jersey (EMJ) ». Un grand merci à l’auteur d’avoir pensé à le mettre dans son livre et de l’avoir expliqué. On voit trop souvent des modèles où les parties en jersey qui suivent ou précédent les torsades gondolent, juste parce que cette équivalence en mailles jersey n’a pas été prise en compte ! Ici, pour chaque torsade présentée, l’EMJ est indiquée. C’est vraiment précieux pour pouvoir intégrer les torsades qu’on veut dans ses propres modèles, ou bien changer de torsade.

Donc, je recommande chaudement ce livre à toutes celles qui aiment les torsades, à celles qui voudraient en faire mais n’osent pas, à celles qui veulent faire leurs propres modèles avec des torsades… bref, à toutes les tricoteuses (et tricoteurs bien sûr !) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s